1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. SFR : Rebsamen "satisfait" du refus de Bouygues
1 min de lecture

SFR : Rebsamen "satisfait" du refus de Bouygues

Le ministre du Travail se félicite que le groupe ait refusé de vendre son opérateur téléphonique à Altice.

François Rebsamen le 1er juin 2015 à Matignon.
François Rebsamen le 1er juin 2015 à Matignon.
Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le ministre du travail François Rebsamen salue la décision de Bouygues d'avoir refusé le rachat de Bouygues Telecom par Altice, maison-mère de Numéricable-SFR. "Je suis satisfait de la réponse", a-t-il déclaré sur France info ce mercredi 24 juin. "Derrière tout ça, il y a de l'emploi, plus de 10.000 salariés sur SFR-Numéricable, près de 9.000 chez Bouygues, 20.000 emplois sont en jeu".

Le ministre précise avoir "rencontré Patrick Drahi (fondateur d'Altice, ndlr) il y a une dizaine de jours", ainsi que Martin Bouygues, "pour voir quelles sont leurs perspectives même si il s'agit de sociétés privées et ils ne donnent pas toujours toutes les informations".

"Il faut être vigilant, il faut surveiller ce secteur en mouvement, qui est appelé à se développer", estime le ministre. 

Valls et Macron étaient réservés

Le groupe Bouygues a catégoriquement refusé, mardi, une offre de 10 milliards d'euros d'Altice pour le rachat de sa filiale Bouygues Telecom. Le conglomérat français met notamment en avant le risque industriel encouru par sa filiale, compte-tenu des délais nécessaires pour finaliser l'opération. 

À lire aussi

Le Premier ministre Manuel Valls, ainsi que le ministre de l'Économie Emmanuel Macron n'avaient pas caché leurs réserves sur ce projet, qui inquiétait aussi les syndicats.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/