1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Rachat de Norbert Dentressangle : le gouvernement sera vigilant
2 min de lecture

Rachat de Norbert Dentressangle : le gouvernement sera vigilant

Le transporteur français passe sous pavillon américain et le ministre du Travail François Rebsamen promet de "surveiller" le dossier.

Le ministre du Travail François Rebsamen (archive)
Le ministre du Travail François Rebsamen (archive)
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

La société XPO Logistics, nouveau propriétaire de Norbert Dentressangle, promet de maintenir les sites en France et tous les emplois. Et le gouvernement compte vérifier qu'elle tiendra ses engagements. 

"On surveille bien évidemment cela", a déclaré le ministre du Travail François Rebsamen ce mercredi 29 avril sur France Info. Réagissant à la transaction annoncée la veille, il a rappelé que le secteur du transport routier "est en mutation profonde".

MoryGlobal et GefCo pointés du doigt

"Il y a eu en la matière des rachats et des actionnaires, je pense à MoryGlobal, à Mory Ducros, qui n'ont pas fait leur travail", a-t-il dénoncé. En effet,la mise en liquidation du transporteur MoryGlobal (ex Mory-Ducros) fin mars va entraîner 2.150 licenciements économiques. En outre, un plan social de 500 postes a été annoncé chez Gefco à la mi-avril.

Norbert Dentressangle compte 662 sites et 42.350 collaborateursLa société XPO a assuré qu'elle comptait "maintenir à son niveau actuel le nombre d'employés à temps plein en France, sur une période minimum de 18 mois à compter de la clôture de l'acquisition".

À écouter aussi

"On va voir comment les choses vont évoluer, mais c'est un engagement ferme", a averti François Rebsamen.

Maintien de l'emploi

"Il faut aussi se féliciter que derrière le rachat, il puisse y avoir une annonce d'un maintien de l'ensemble des emplois pour 18 mois, et j'espère plus", a-t-il insisté. 

Interrogé sur les garanties que pourrait vouloir obtenir le gouvernement, déjà intervenu pour les groupes Alstom ou Alcatel-Lucent, François Rebsamen a assuré qu'il surveillait "les secteurs des entreprises de cette importance". 

Le siège social maintenu à Lyon

"Quand il s'agit des secteurs strictement industriels où il peut y avoir des synergies à créer entre différentes entreprises, c'est étudié précisément et l'État en est des fois d'ailleurs actionnaire, tandis que là c'est un rachat pur et simple et donc à suivre". 

La transaction, dont la valeur s’établit à 3,24 milliards d'euros, marque l'implantation d'XPO Logistics en Europe.

Le groupe, qui emploie déjà 10.000 personnes sur 200 sites, a également assuré que "les centres de décision européens de Norbert Dentressangle resteront situés en France" dont son siège social à Lyon.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/