2 min de lecture Auto

Prime à la conversion : qu'est-ce qui change ?

ÉCLAIRAGE - Les conditions d'accès à la prime se resserrent pour privilégier les foyers les plus modestes, mais les montants maximums sont toujours les mêmes.

Les vignettes Crit'Air sont prises en compte pour la prime à la conversion
Les vignettes Crit'Air sont prises en compte pour la prime à la conversion Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
Coline Daclin Journaliste

Le nouveau dispositif de primes à la conversion entre en vigueur ce lundi. Un premier système avait été mis en place en juin dans le cadre du plan de soutien à l'automobile. Objectif : aider les constructeurs à écouler leurs stocks invendus durant le confinement, et encourager les ménages à acheter un véhicule moins polluant. Et ça a marché : fin juillet, les 200.000 primes prévues avaient été accordées. Désormais, le dispositif est donc prolongé, mais avec quelques ajustements.

Avec le plan de relance, le montant maximal de la prime à la conversion avait été monté à 3.000 euros pour l'achat d'un véhicule thermique neuf ou récent, et 5.000 euros, pour l'achat d'un véhicule électrique ou hybride.

Si vous souhaitez acheter une nouvelle voiture, sachez que ces montants maximum ne bougent pas. En revanche, ce qui change, ce sont les conditions pour les obtenir. Le gouvernement souhaite en effet privilégier les ménages les plus modestes.

L'aide se recentre sur les plus modestes

À partir de ce lundi, vous ne pourrez toucher une prime à la conversion pour un véhicule thermique que si le revenu fiscal de votre foyer est inférieur à 13.489 euros. Et là encore, le montant de la prime sera échelonné entre 1.500 et 3.000 euros selon votre revenu. Vous toucherez le montant maximal uniquement si vous roulez plus de 60 km par jour pour votre travail, ou si votre revenu fiscal est inférieur à 6.300 euros.

À lire aussi
Un homme au volant d'une voiture (illustration) assurance auto
Les infos de 6h - Assurances auto : les tarifs vont augmenter de 1,5 à 2% en 2021

Le type de véhicule à acheter ne change pas : il doit s'agir d'un véhicule récent, avec une vignette Crit'air 1 ou 2 et il doit émettre moins de 137 grammes de CO2 par kilomètre. Il faut l'échanger contre un véhicule Crit’Air 3 ou encore plus ancien.

Pour acheter une voiture électrique ou hybride, la prime est plus importante. Le maximum, 5.000€, est réservé aux gros rouleurs qui gagnent moins de 13.489 euros, ou à tous ceux qui gagnent moins de 6.300 euros. Tous les autres pourront recevoir 2.500 euros.

Si vous avez commandé votre voiture mais que vous ne l'avez pas encore reçue, pas de panique. Un dispositif transitoire est prévu "pour permettre aux véhicules éligibles commandés jusqu’au lundi 3 août de bénéficier du dispositif exceptionnel", a précisé le ministère de la transition écologique. Vous pourrez donc bien bénéficier de l'ancienne prime d'avant le 3 août.

Par ailleurs, si vous décidez d'acheter une voiture plus propre, vous pourrez cumuler la prime à la conversion avec la prime de l'État de 1.000 euros maximum, qui est accordée aux citoyens habitant ou travaillant dans une "zone à faible émission" (ZFE). Il est aussi possible d'y ajouter le bonus écologique. Pour le calculer, vous pouvez vous rendre sur le site de l'administration française.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Auto Automobile Consommation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants