1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Pourquoi il faut s'attaquer au coût de la construction en France
2 min de lecture

Pourquoi il faut s'attaquer au coût de la construction en France

ÉDITO - Le gouvernement annonce un grand programme de construction de logements sociaux. Une volonté qui devra surmonter des obstacles de taille.

Construction de logements près de Rennes, le 18 décembre 2013.
Construction de logements près de Rennes, le 18 décembre 2013.
Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
Christian Menanteau : pourquoi il faut s'attaquer au coût de la construction en France
02:46
Pourquoi il faut s'attaquer au coût de la construction en France
02:51
Loïc Farge
Loïc Farge

Ces obstacles sont de trois ordres : le poids des normes, la disponibilité du foncier et son prix, et enfin (on en parle moins, mais c'est décisif) le coût de construction d'un logement. Construire en France coûte cher. Selon une étude de l'OCDE, hors fiscalité et prix du terrain, la facture est 23% plus lourde chez nous que la moyenne européenne. La situation ne s'arrange pas. En 2007, il fallait 113.000 euros pour construire un logement social ; il en faut 145.000 aujourd'hui. Cette augmentation de 23% est deux fois supérieure à l'évolution moyenne du revenu des Français. Cette distorsion n'explique pas à elle seule les difficultés des Français face au logement, mais elle contribue sérieusement à les rendre intolérables.

Les spécialistes ciblent trois éléments dominants dans l'envolée des prix du bâti en France. D'abord, le génie civil - c'est-à-dire tout l'environnement des bâtiments (passage souterrains, ponts, canalisations, etc.) pratique des tarifs supérieurs d'un tiers à la moyenne européenne. Les politiques publiques de grands travaux, où notre administration n'est pas un négociateur toujours avisé, ont donné de mauvaises habitudes au BTP. Ensuite dans l'habitat lui-même, l'inflation de normes (il y en a 4.000 officiellement recensées) génère des surcoûts importants. Les professionnels estiment qu'elles pèsent pour les deux-tiers des augmentations.

Enfin, le coût de la main-d'oeuvre est en France plus élevé que chez nos voisins européens (Suisse et pays scandinaves mis à part). Une main-d'oeuvre qui compte parfois jusqu'à 50% du coût final d'un logement. Dernière particularité tricolore : le logement social, qui est administré par plus de 1.000 organismes, dont 700 offices HLM. Une parcellisation qui, en théorie, favorise l'adaptation aux besoins locaux qui, dans la réalité, interdit toute approche économique rationnelle et financièrement efficace.

Les plus

Une première commande pour Ariane 6. La future fusée lancera quatre satellites Galileo en 2020 et 2021.

La note du jour

À écouter aussi

14/20 au promoteur Elithis. Il a construit à Strasbourg une tour d'habitation pour 1.300 euros le mètre carré (prix standard). La facture énergétique y sera inférieure à 80 euros par an pour un trois pièces, soit quinze fois moins que dans un logement classique.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/