1. Accueil
  2. Actu
  3. Economie et Consommation
  4. "Plan pauvreté" : gare au rabotage des bas salaires !
1 min de lecture

"Plan pauvreté" : gare au rabotage des bas salaires !

ÉDITO - Le report du "plan pauvreté" suscite des critiques sur les priorités du Président Macron. Pour le journaliste Christian Menanteau, il était nécessaire et urgent.

Une fiche de paie (illustration)
Une fiche de paie (illustration)
Crédit : BAZIZ CHIBANE/SIPA
"Plan pauvreté" : gare au rabotage des bas salaires !
03:25
Loïc Farge
Journaliste

Le "plan pauvreté" est d'autant plus urgent que si l'emploi va mieux, la croissance des rémunérations et plus globalement celle du pouvoir d'achat sont d'une profonde morosité. Le pouvoir d'achat des Français a quand même reculé de 0,6% depuis la rentrée.

Plus encore que ce chiffre, c'est la cassure très nette qui est en train de se mettre en place, selon l'OCDE, entre les salariés pauvres et le reste de la population. Elle affecte, en effet, tout particulièrement les travailleurs les plus faiblement rémunérés. Il y a actuellement un petit peu plus de boulot pour tous, mais il est de plus en plus chichement payé.

Il y a des raisons que l'on peut entendre pour expliquer ce rabotage des bas salaires : l'absence d'inflation qui gèle les augmentations automatiques ; celle, plus technique, du ralentissement de la productivité des entreprises ; celle aussi de l'ubérisation de l'économie, qui propose de nouveaux emplois mais à faible qualification et à bas salaire.

La rédaction vous recommande

Mais il n'est pas impossible aussi que les surprimes octroyées aux qualifications les plus pointues et très demandées avalent les marges disponibles pour les emplois du bas de l'échelle.

Les plus

À lire aussi

- EDF reconnait un retard supplémentaire (un de plus !) pour l'EPR de Flamanville. Ce serait dû cette fois à des problèmes de soudure.

- Phildar, le grand spécialiste de la laine à tricoter dont les boutiques ornaient toutes nos villes, se lance désormais dans le prêt-à-porter.

La note du jour

05/20 à l'Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille. Le troisième hôpital public de France est une fois de plus mis à l'index par la Cour des comptes pour sa gestion.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/