1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Paris : comment Smoovengo prépare le remplacement des Vélib'
2 min de lecture

Paris : comment Smoovengo prépare le remplacement des Vélib'

ÉCLAIRAGE - Après 10 ans de bons et loyaux services, les Vélib' font leurs derniers tours de roues. JC Decaux a commencé a démonter ses stations, avant l'arrivée des modèles de Smoovengo.

Des Vélib' à Paris le 23 novembre 2009, à Paris
Des Vélib' à Paris le 23 novembre 2009, à Paris
Crédit : ARTHUR HERBULOT / AFP
Paris : comment se prépare l'arrivée des nouveaux Véilb'
02:07
Éric Vagnier & La rédaction numérique de RTL

Terminus pour les Vélib' de JCDecaux. À partir du 1er janvier 2018 et après dix ans de bons et loyaux services, ils seront remplacés par des vélos du groupe Smoovengo. Le mois d'octobre signe toutefois le début de la transition entre les deux modèles.

Le système Vélib', actuellement composé de 1.800 stations et plus de 20.000 vélos, avait été créé en 2007 par JCDecaux, qui en avait obtenu la concession pour dix ans, avant que le renouvellement du marché ne soit remporté par Smoovengo en avril 2017. Élargi à la Métropole du Grand Paris, il proposera l'année prochaine des vélos présentés comme plus légers et plus solides.

Afin de préparer l'arrivée des nouveaux deux-roues en libre-service, les premières stations parisiennes ont été démontées. D'ici le 31 décembre 2017, ce sont 700 de 1.400 stations existantes qui auront subi ce sort.

Comment se déroulent les travaux

Au 3 octobre, 80 stations avaient d'ores et déjà été mises hors-service, dont celle de la rue Dunkerque, tout près de la gare du Nord. Tous les vélos y ont été enlevés et les 29 bornes ont été neutralisées. Elles sont recouvertes d'un cache ou d'un plastique noir. Un trou a déjà été creusé juste à côté, sur le trottoir. Il fait trois mètres de long et plus d'un mètre de profondeur, pour atteindre le réseau électrique. Il va en effet falloir renforcer l'alimentation des nouvelles stations pour accueillir et recharger le parc des nouveaux vélos dont 30% seront équipés d'une assistance électrique.

À lire aussi

Étapes suivantes : décâbler, extraire les bornes et reboucher les trous. La phase démontage va prendre trois semaines par station et ce sont les salariés actuels de Vélib' qui sont mis à contribution pour faire table rase de leur outil de travail.

Où et quand les nouvelles stations arriveront-elles ?

Il faudra compter trois semaines de travaux supplémentaires pour que les stations soient reconstruites avec le système de Smoovengo, leur technologie, leur matériel et leurs vélos. Dans 95% des cas, le nouvel opérateur va réinstaller ses stations aux mêmes endroits que JCDecaux, parfois en les agrandissant un peu. D'autres seront déplacées. Il y aura également 200 stations supplémentairesUne carte sera mise à disposition par la mairie de Paris.

La moitié du parc aura basculé dans la nouvelle version d'ici la fin de l'année. Pour l'autre moitié, cela se fera au cours du premier trimestre 2018.

Les travaux vont-ils gêner les Parisiens ?

Les Parisiens devraient bien se rendre compte de l'ampleur des travaux, car ils représentent 1.400 mini-chantiers. C'est d'ailleurs pour "minimiser la gêne pour les usagers Vélib' et les riverains" que l'opération se réalise en deux phrases. À chaque fois, des camions devront s'engouffrer dans les rues concernées, afin de couper le courant pour les travaux d'électricité. Les oreilles du voisinage risquent d'être mises à rude épreuve, à cause des trous à creuser.

Rue Dunkerque, par exemple, les piétons avaient dû mal à se croiser à cause des barrières installées, d'autant que le trou d'accès au réseau électrique a été creusé juste devant un vendeur de sandwiches. Son compteur est devenu quasiment inaccessible. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/