1 min de lecture Exil fiscal

Paradis fiscaux : la France met à jour sa liste noire

VU DANS LA PRESSE - La France a révélé ce mardi 7 janvier sa nouvelle liste noire des paradis fiscaux, qui est désormais composée de 13 États ou territoires.

Des dollars américains (illustration).
Des dollars américains (illustration). Crédit : ARIF ALI / AFP
Maeliss
Maeliss Innocenti Journaliste

La France a mis à jour sa liste noire des paradis fiscaux, autrement dit des pays "non coopératifs" en matière fiscale. Une liste quelque peu remaniée par rapport à la précédente, qui datait de 2016.

Selon Les Échos, les États et territoires qui figurent sur cette nouvelle liste noire sont les suivants : Anguilla, les Bahamas, les Fidji, Guam, les Îles Vierges américaines, les Îles Vierges britanniques, Oman, le Panama, les Samoa américaines, les Samoa, les Seychelles, Trinité-et-Tobago et le Vanuatu.

Le Botswana, Brunei, le Guatemala, les Îles Marshall, Nauru et Niue ont été retirés de la liste car ils ont passé un accord avec les autorités françaises et ont accepté d'échanger leurs renseignements fiscaux. Le Panama, empêtré dans le scandale des Panama Papers, était déjà sur cette liste noire en 2016. Et l'est évidemment toujours.

La France a aussi ajouté à sa liste les États déjà épinglés par l'Union européenne - les Fidji, Guam, les Îles Vierges américaines, Oman, les Samoa, Trinité-et-Tobago et le Vanuatu - en vertu de la loi fraude de 2018.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Exil fiscal Fiscalité Paradis fiscaux
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants