1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Paradis fiscaux : quels pays figurent sur la "liste noire" de l'Union européenne ?
1 min de lecture

Paradis fiscaux : quels pays figurent sur la "liste noire" de l'Union européenne ?

CARTE INTERACTIVE - Le 13 mars 2018, l'Union européenne a modifié la liste noire des pays considérés comme des paradis fiscaux.

Saint-John, dans les Iles Vierges Américaines. L'archipel des Caraïbes figure désormais sur la liste noire des paradis fiscaux de l'UE.
Saint-John, dans les Iles Vierges Américaines. L'archipel des Caraïbes figure désormais sur la liste noire des paradis fiscaux de l'UE.
Crédit : Matt Wade / Flickr CC
Camille Kaelblen & AFP

L'Union européenne distribue les bons et les mauvais points. Mardi 13 mars, les ministres des Finances de l'UE ont ajouté trois nouveaux pays à leur "liste noire" des paradis fiscaux : Saint-Christophe-et-Niévès, les Bahamas et les îles Vierges des Etats-Unis.

Ces pays faisaient partie de huit juridictions situées dans les Caraïbes qui avaient été dévastées par les ouragans Maria et Irma en septembre 2017. Ils avaient pu bénéficier d'un sursis pour donner des engagements de bonne conduite en matière fiscale à l'UE, en raison de leur situation difficile.

Parallèlement, trois pays qui avaient été placés sur la "liste noire" en ont été retirés : Bahreïn, les îles Marshall et Sainte-Lucie. Ils se retrouvent sur la "liste grise" des pays ayant pris des engagements de bonne conduite en matière fiscale. Ils feront l'objet d'un suivi.

Passez la souris sur la carte ci-dessous pour afficher la date d'ajout des pays coloriés à la "liste noire" ou la "liste grise" établie par l'Union européenne.

Plus de 62 pays sur la "liste grise"

À lire aussi

Avec trois entrants et trois sortants, le nombre de pays figurant sur cette "liste noire" devrait rester à neuf. Outre les trois nouveaux pays des Caraïbes, la liste comprend Guam, la Namibie, Palaos, les Samoa, les Samoa américaines et Trinité-et-Tobago.


Adoptée le 5 décembre 2017 dans le sillage d'une série de scandales d'évasion fiscale, la liste noire de l'Union européenne contenait au départ 17 pays. Elle avait déjà été réduite de moitié le 23 janvier 2018 puisque huit pays, dont le Panama, s'étaient engagés à "remédier aux inquiétudes de l'UE" et avaient été transférés sur la "liste grise". Cette réduction avait provoqué l'indignation des eurodéputés verts et de nombreuses ONG, qui jugeaient "trop imprécise" la liste de ces engagements.

La "liste grise", qui comptait au départ 47 pays, en contient aujourd'hui 62 dont la Suisse, la Turquie, le Qatar ou encore Taïwan. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/