1. Accueil
  2. Actu
  3. Economie et Consommation
  4. Luxe : la demande de yacht et jets privés atteint des records
2 min de lecture

Luxe : la demande de yacht et jets privés atteint des records

ÉDITO - Malgré l'annulation des salon nautiques, il s'est vendu 208 yachts depuis le 1er janvier contre 130 l'an dernier sur la même période.

Un yacht passe devant la cote d'Azur en mai 2017 (Illustration)
Un yacht passe devant la cote d'Azur en mai 2017 (Illustration)
Crédit : action pres/Shutterstoc/SIPA
Luxe : la demande de yacht et jets privés atteint des records
03:38
Alerte : pénurie mondiale de Yachts et d'avions d'affaires
03:38
LENGLET 245300
François Lenglet
Animateur

C’est pour le moins inattendu : malgré la période, le marché des superyachts et des jets privés est en plein boom. Plus qu’un boom, la demande pour ces produits d’hyperluxe n’a jamais été aussi forte. 

Hyperluxe, ça n’est pas une hyperboles, puisqu’on parle de navires de plus de 30 mètres, et en gros, le prix aménagé se monte à un million d’euros par mètre. Entre le 1er janvier et la mi-mai, il s’en est vendu 208 sur le marché international, contre 130 sur la même période de l’année d’avant, selon le magazine Boat international. 

Et cela malgré la disparition des salons nautiques. Pour l’aviation privée, la demande est tellement soutenue qu’il y a une incroyable pénurie d’appareils. Il n’y aurait à vendre que 1130 jets, 5% seulement de la flotte mondiale, trois fois moins que pendant la crise financière, alors que les appareils neufs ne sortent des chaînes qu’au compte-goutte. L’acheteur doit se décider dans l’heure, faute de quoi il se fait doubler.

700 milliardaires en plus en 2020

Cette flambée s'explique car, il n’y a jamais eu autant d’argent chez les riches. En 2020, le nombre de milliardaires dans le monde est passé de 2.000 à 2.700, selon Forbes magazine. Une croissance d’un tiers, qu’on retrouve aussi chez les super millionnaires. Et la peur de la contagion, le désir de se créer une bulle, la raréfaction des vols commerciaux, tout cela joue. Envoyer ses e-mails d’un superyacht amarré aux Bermudes, c’est le télétravail des riches.

À lire aussi

Les deux tiers des bateaux de cette catégorie sont fabriqués par 20 chantiers navals, principalement en Europe, en Italie du Nord, en Allemagne, en Norvège, aux Pays-Bas. Des entreprises familiales, avec des savoir-faire extraordinaires, qui sous-traitent l’aménagement intérieur à des artisans de classe internationale. 

C’est une entreprise allemande qui réalise le dernier yacht du milliardaire russe Roman Abramovich, le Solaris, 600 millions d’euros pour 140 mètres. Ces chantiers ne font pas plus de quelques dizaines de navires par an. Les confinements de 2020 ont désorganisé la production, et on met les bouchées doubles en ce moment, avec des difficultés croissantes pour s’approvisionner en matières premières. 

Bientôt l'effondrement de la première classe ?

Pour les avions, les grands fabricants mondiaux sont l’américain Gulfstream, le canadien Bombardier et le Français Dassault, avec ses Falcon, qui sort deux nouveaux modèles en rafale, suis-je puis dire. Sans compter les affréteurs, qui possèdent une flotte, et vous louent un jet pour un aller-retour.
 
Un aller Paris-Mykonos en Grèce, pour huit, coûte environ 2.500 euros par tête, et 4.000 pour l’aller-retour. Ce ne sont pas vraiment les charters. Mais pour ce prix-là, confort, calme et décontraction, plutôt que les aérogares saturées et ralenties encore par les contrôles sanitaires. La vogue de ces voyages est telle que certains pronostiquent déjà l’effondrement de la Première classe, sur les vols commerciaux classiques, qui n’est pas toujours beaucoup moins chère.
 
Le bilan environnemental, lui, est désastreux. Les yachts seraient responsables de 12% de la pollution des océans, selon Greenpeace. Quant au jet privé, il pollue en carbone, par passager, 5 à 15 fois plus qu’un avion de ligne, et 50 fois plus qu’un trajet en train. Le paradoxe, c’est qu’en France, où le jet représente 10% des vols, il est utilisé sur de courtes distances, et sur lesquelles il existe bien souvent une solution TGV.

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/