1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Loi Travail : que va coûter vraiment l'extension de la garantie jeunes ?
1 min de lecture

Loi Travail : que va coûter vraiment l'extension de la garantie jeunes ?

REPLAY / FACT CHECKING - Ce dispositif d'accompagnement vers l'emploi qui doit devenir un droit pour tous les jeunes sans emploi, ni formation, se trouve dans la dernière mouture de la loi El Khomri.

Des jeunes manifestent contre le projet de loi El Khomri, le 9 mars à Paris
Des jeunes manifestent contre le projet de loi El Khomri, le 9 mars à Paris
Crédit : SIPA / LEWIS JOLY
Loi Travail : que va coûter vraiment l'extension de la garantie jeunes ?
01:39
Cyprien Cini & Loïc Farge

Cet accès à une formation et à une allocation de 450 euros mensuels pour les moins de 26 ans, sans diplôme, sans emploi et sans ressources devraient s'étendre à 91 départements. Et donc à plus de jeunes. Le coût pour l'État devrait donc augmenté. Mais de combien ? Mardi 15 mars sur RTL, Olivier Mazerolle et Bruno Le Roux n'étaient pas du tout d'accord sur les chiffres.

"Si tous les jeunes qui pouvaient y prétendre la demandaient - c'est-à-dire plus d'un million de jeunes, cela coûterait plus de 4 milliards d'euros", faisait valoir le journaliste. "Je n'ai pas ces 4 milliards aujourd'hui comme prévisions, c'est un peu moins d'un milliard (...) Nous ne sommes pas dans cette évaluation que vous faites et qui est fausse", rétorquait le chef des socialistes à l'Assemblée nationale. De son côté, le premier ministre Manuel Valls parle de 418 millions d'euros. 

Combien de demandes réelles ?

Nous sommes donc face à un problème de chiffres. Le souci c'est que personne ne table sur le même nombre de jeunes qui vont demander cette fameuse garantie. En France, on estime aujourd'hui le nombre de jeunes sans emploi, ni formation à environ 1,6 million. Si tous ont accès à cette garantie jeunes et la demandent, on dépassera largement les 4 milliards d'euros.

Concernant le nombre de jeunes sans emploi, ni formation, mais également en situation de précarité, le gouvernement parle de 500.000 personnes éligibles, soit un coût de 1,6 milliard selon le service de l'État. Le problème est que certains critères d'éligibilité sont toujours assez flous.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/