1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Les dépassements d'honoraires des médecins ont grimpé de 6,5% en deux ans
2 min de lecture

Les dépassements d'honoraires des médecins ont grimpé de 6,5% en deux ans

REPLAY - Les dépassements d'honoraires des médecins continuent à grimper malgré la réforme de 2013, selon l'Observatoire citoyen des restes à charge en santé.

Un médecin utilise la carte Vitale d'un patient (illustration).
Un médecin utilise la carte Vitale d'un patient (illustration).
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
RTL Conso Matin du 21 mai 2015
02:22
Armelle Levy

En deux ans, les dépassements d'honoraires ont encore progressé de 6,5%. Selon une nouvelle étude de l'Observatoire citoyen des restes à charge en santé, les médecins ont facturé l'an dernier 2,8 milliards d'euros d'honoraires au-dessus des tarifs de l'Assurance-Maladie (c'est le reste à charge pour les patients ou leurs mutuelles) contre 2,6 milliards en 2012. Cela signifie que la réforme de l'Assurance-Maladie, mise en place en 2013 pour encadrer les honoraires des médecins, n'a pas enrayé l'augmentation.

Certes les tarifs les plus excessifs ont été plafonnés (on a mis fin à certains abus), mais le nouveau dispositif n'a absolument pas réussi à empêcher l'augmentation globale des dépassements d'honoraires chez les médecins spécialistes.
Aujourd'hui, 43% des médecins spécialistes pratiquent des tarifs supérieurs à ceux de la Sécurité sociale. Dans certaines spécialités, comme l'ophtalmologie, la gynécologie et la chirurgie, il est très difficile de trouver un médecin qui pratique au tarif de la Sécu.

De l'exception à la règle

Il y a même un effet pervers de la réforme. Les médecins signataires se sont engagés à ne pas dépasser deux fois les tarifs de la Sécu sur l'ensemble de leurs actes, en échange d'une prise en charge d'une partie de leurs cotisation sociale. Ça, c'était le marché.

Mais en réalité, on a permis à des médecins, qui avant ne pratiquaient pas de dépassements d'honoraires, de facturer leurs soins plus cher - notamment les radiologues. C'est paradoxal. Car en voulant encadrer les dépassements d'honoraires, on a permis de les développer chez ceux qui n'en pratiquaient pas auparavant.

À lire aussi

Aujourd'hui, il y a donc davantage de médecins autorisés à pratiquer des dépassements d'honoraires. Même s'il y a un coup de frein sur les tarifs les plus excessifs, les médecins spécialistes sont de plus en plus nombreux à facturer au-delà des tarifs de la Sécurité sociale. Donc les dépassements d'honoraires qui avant étaient l'exception, sont peut-être en passe de devenir la règle.

Cela fait des années que les médecins demandent une revalorisation de leurs actes. Ils disent que c'est une question de survie. Eux accusent plutôt les mutuelles, qui ne cessent d'augmenter leurs tarifs et ne remboursent pas mieux.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/