1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Les autorités européennes veulent encadrer les géants d'internet
2 min de lecture

Les autorités européennes veulent encadrer les géants d'internet

REPLAY / ÉDITO - Les autorités européennes veulent ouvrir des dossiers contre les géants du Net. Selon Bruxelles, ces sociétés mondialisées ne respectent pas la concurrence et esquivent le paiement d'impôts.

Les autorités européennes veulent encadrer les géants d'internet
03:39
Les autorités européennes veulent encadrer les géants d'internet
03:38

Les autorités européennes semblent déterminées à ouvrir des dossiers contre les géants du Net et de la nouvelle économie.

Attention : il ne s’agit ni d’un combat contre des entreprises américaines, ni contre l’innovation technologique ou économique. Les Américains sont, eux aussi, très mobilisés pour mieux encadrer les géants que sont Google, Apple, Amazon, Uber ou Booking.com.

Pas trop tard pour remettre de l’ordre

En fait, en Europe comme en Amérique, on fait un constat très simple : ces sociétés mondialisées poussent leur avantage un pont trop loin. D'abord elles brutalisent, pour leur plus grand profit, toutes les règles de la concurrence. C'est un sacrilège aux États-Unis, et ça agace à Bruxelles.

Ensuite, elles ne font pas grand cas du respect des libertés individuelles. Enfin, elles consolident leur puissance en esquivant partout l’impôt. Ce sont ces dérives que le front européen, qui commence à se structurer, veut borner.

L’impôt est un outil de la démocratie. Le contourner, c’est léser l’État et les contribuables

Christian Menanteau
À lire aussi

Il n'est pas trop tard pour remettre de l’ordre. Les Britanniques ont décidé de taxer à 25% les bénéfices de Google sur leur territoire. Bercy réclame déjà 200 millions d'euros d'arriérés de taxes. Au Pays-Bas, c’est une amende de 15 millions d'euros qui est en suspens.

Du côté de Uber, la bête noire des taxis en Europe comme aux États-Unis, les procès se multiplient : en Allemagne, mais aussi en Belgique où c'est l’unité de la criminalité informatique qui est à la manœuvre.

La bataille est aussi ouverte avec booking.com. Cette entreprise, non contente d’accaparer 30% du prix des chambres, interdisait jusqu'à il y a peu aux hôteliers de moduler leurs tarifs. Elle est dans le collimateur des autorités de la concurrence de sept pays européens.

Amazon paie moins d’impôts qu’un hypermarché

Le fond, ce sont des raisons financières. L’impôt est un outil de la démocratie. Le contourner, c’est léser l’État et les contribuables. C’est aussi renforcer votre compétitivité par rapport à vos concurrents. Car il est plus facile d’investir ou de baisser ses prix quand on ne paye ni taxes, ni impôts.


Prenez Amazon. Le géant californien s’est jusqu'ici, grâce à la complicité active des Luxembourgeois, joué de la fiscalité européenne. Cette entreprise fait 130.000 dollars de chiffre d'affaires à la minute dans le monde (7,8 millions de dollars toutes les heures). Pourtant, elle règle moins d’impôts qu’un seul hypermarché. Or Amazon, c’est l’équivalent de 1.800 hypermarché ouvert 7 jours sur 7 et 365 jours par an.

On comprend que les Anglais, les Allemands et les Français soient remontés comme des pendules. En Grande-Bretagne, la Reine pas plus que ses sujets ne digèrent que cette société, qui réalise 9 milliards de chiffres d'affaires de ventes dans le Royaume, ne paie que 8 millions d’impôts. Donc tout le monde est passé à l'action.

Les repères du jour

2014 aura été, selon leur Fédération une année plus noire que prévue pour les acteurs du bâtiment. Le recul de l'activité, estimé à 0,4%, serait en réalité supérieur à 4%. Sans reprise pour l'horizon 2015.

La note du jour

14/20 à l'initiative "gaz moins cher" initiée par l'UFC - Que Choisir. Plus de 100.000 candidats de sont déjà inscrits pour négocier un achat groupé de gaz à un prix 12% inférieur aux tarifs réglementés de GDF-Suez.

RTL vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/