1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Les actualités de 6h - 7 petits patrons sur 10 se disent touchés par le stress, selon le baromètre MMA
1 min de lecture

Les actualités de 6h - 7 petits patrons sur 10 se disent touchés par le stress, selon le baromètre MMA

REPORTAGE - Le stress impacte toujours plus durement les petits patrons. En cause notamment : surcharge de travail, manque de trésorerie, incertitudes liées à l'entreprise. C'est le cas de cet imprimeur parisien.

Un homme qui travaille (illustration)
Un homme qui travaille (illustration)
Crédit : Creative Commons / Pixnio
Les actualités de 6h - 7 petits patrons sur 10 touchés par le stress et le surmenage, selon le baromètre MMA
09:51
Les actualités de 6h - 7 petits patrons sur 10 touchés par le stress et le surmenage, selon le barom
09:50
Christophe Ponzio - édité par Thomas Pierre

Les petits patrons sont heureux mais stressés et fatigués. C'est ce qui ressort du 5e baromètre MMA de la forme des dirigeants. Neuf sur dix se disent épanouis mais 70 % sont touchés par le stress et le surmenage. C'est qu'en moyenne, ils travaillent 50 heures par semaine et même plus de 70 heures pour 10 % d'entre eux. 

Dans ces conditions, difficile de maintenir l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée. C'est le cas de George, un imprimeur parisien : "J'ai un bon moral. Je suis content de ce que je fais. Cela ne roule pas sur l'or, mais c'est une entreprise qui tient la route".

L'entrepreneur passe 60 heures par semaine au milieu des rames de papiers et des odeurs d'encres chaudes. Le petit patron accuse le coup. "J'ai mal au dos car je porte des paquets. Le stress, on l'a en permanence. Ce sont (par exemple) des gens qui ne payent pas", explique-t-il. 

"Être petit patron, c'est être combattant"

Et comme trois chefs d'entreprise sur dix, la surcharge de travail pèse sur son sommeil. "Ce sont des nuits blanches, fractionnées (...) On est quand même responsable de notre personnel, de nos investissements...", explique George. "À notre époque, être petit patron, c'est être combattant", conclue-t-il. Un "combat" qui n'empêche pas le petit patron d'être confiant dans l'avenir. 

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

"Suicidez-vous" - Une enquête a été ouverte après la découverte, lundi 22 avril, de tags appelant les forces de l'ordre au suicide sur la façade de la gendarmerie de Landivisiau (Finistère).
Nathalie Loiseau - Le temps d’une élection étudiante, la tête de liste LaREM aux européennes a figuré sur une liste proche de l'extrême-droite, révèle "Mediapart" lundi 22 avril. "J’aurais dû regarder de plus près de quoi il s’agissait", a-t-elle réagi.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/