1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Le succès des véhicules d'occasion en France
2 min de lecture

Le succès des véhicules d'occasion en France

Les ventes de voiture d'occasion ont battu des records en 2017. Comment expliquer cet engouement ?

Des voitures stationnées dans les rues de Paris, le 19 juillet 2012
Des voitures stationnées dans les rues de Paris, le 19 juillet 2012
Crédit : ANA AREVALO / AFP
Auto-Radio du 03 janvier 2018
02:41
Christophe Bourroux & La rédaction numérique de RTL

Les voitures d'occasion ont la cote auprès des Français. Les ventes ont battu des records l'an dernier, avec plus de 5,6 millions de transactions. Une hausse de 0,6 % en un an qui peut sembler modeste, mais qui s'explique par une fin d'année compliquée avec les délivrances de cartes grises au point mort. On a souvent tendance a l'oublier, mais il se vend 2 fois et demi plus de voitures d'occasion que de véhicules neufs. Au top 3 des hausses des ventes se trouvent Dacia avec une augmentation de 15 %, Kia (12%) et Toyota, +9 %. Les marques françaises, elles, perdent un peu de terrain et sont en léger recul de 1%. 

C'est l'âge du parc qui est frappant, car jamais les voitures d'occasion n'ont été aussi âgées. Plus de neuf ans en moyenne, c'est quelques mois de plus qu'en 2016, où elles tournaient autour des 8 ans et neuf mois. Les Français achètent d'avantage de modèles qui ont 80 ou 100.000 kilomètres au compteur. Pour preuve, les voitures de plus de 16 ans ont connu en 2017 l'une des plus fortes progressions, +6,4%, à tel point qu'elles représentent désormais une transaction sur six, écrit le site AutoScout24.

Percée des modèles essence

Deux raisons expliquent ce phénomène. Nos voitures sont de plus en plus fiables : une voiture qui dépasse les 100.00 kilomètre, bien entretenue, peut encore rouler longtemps. La seconde raison est budgétaire, les véhicules d'occasion permettent a beaucoup de foyers modestes de rouler et de se déplacer.

Les ventes de modèles essence font une belle percée dans le marché de l'occasion, de près de 8 %, surtout pour des citadines. Mais le diesel fait de la résistance et reste très majoritaire avec plus de 6 ventes sur 10. La palme revient à la région des Hauts-de-France, avec 7 voitures d'occasion sur 10 en diesel.

À lire aussi

La cerise sur le capot revient à la Norvège, championne du monde des véhicules propres. La vente de voitures électrique et hybride a en effet représenté plus de la moitié des ventes en 2017 dans ce pays. À titre de comparaison, en France, les voitures électriques ont représenté à peine 1,2% des ventes l'an dernier et 3,8% pour les hybrides. Sans parler de l'occasion, ou c'est encore plus faible, voire marginale, avec tout juste 0,1 % des transactions. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/