1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Le champion français Picard Surgelés est à vendre
2 min de lecture

Le champion français Picard Surgelés est à vendre

REPLAY / ÉDITO - Le fonds d'investissement Lion Capital envisage de mettre en vente Picard, le roi des surgelés. Un chiffre d'affaires de 1,4 milliard d'euros est à la clé pour les intéressés.

François Lenglet
François Lenglet
Crédit : Damien Rigondeaud
Le champion français Picard Surgelés est à vendre
03:23
Le champion français Picard Surgelés est à vendre
03:22
François Lenglet

D'après les informations du journal Les Echos (daté du 25 novembre), Lion Capital "prépare la vente de Picard, quatre ans après l'avoir racheté pour plus de 1,5 milliard d'euros à BC Partners". Picard Surgelés, c'est un monument national, comme le Louvre et la tour Eiffel.  

Picard, qui compte 920 magasins en France, génère 1,4 milliard d'euros de chiffres d'affaires. Il se vend un moelleux au chocolat toutes les six secondes.

Cinq propriétaires en treize ans

C'est une PME français qui a été créée en 1906 par Raymond Picard. Elle s'appelait à l'époque les "Glacières de Fontainebleau" : elle fabriquait de la glace pour tenir au frais les aliments. L'entreprise est longtemps restée dans un cadre familial. Elle est rachetée par Carrefour en 1994, puis revendue à des fonds d'investissement en 2001, 2004 et 2010.

Avec cinq propriétaires en treize ans, Picard est l'exemple même d'une belle PME française ballottée dans le grand jeu de Monopoly des fonds d'investissement. Pourquoi ces reventes en série ? Pour faire de l'argent. À chaque fois, on revend avec une plus-value.

Picard est l'exemple d'une belle PME française ballottée dans le grand jeu de Monopoly des fonds d'investissement

François Lenglet
À lire aussi

La plupart du temps, ces fonds d'investissement achètent des entreprises en mauvaise forme ou pu performantes, ils les restructurent et les revendent à terme pour placer leur argent ailleurs. Ce sont souvent des sociétés britanniques ou américaines. Il y a parfois des Français, comme PAI Partners (anciennement Paribas Affaires Industrielles).

Ces fonds vont repérer des pépites, souvent des entreprises de taille moyenne et peu internationalisées. Ils les aident à se développer ou ils les restructurent. ce n'est pas toujours heureux. Leur argent vient de leur mise de départ. Mais la plupart du temps ils empruntent sur les marchés financiers, surtout quand les taux d’intérêts sont très faibles comme aujourd'hui.

L'actionnariat stable rassure

C'est d'ailleurs le problème. Ils sont souvent couverts de dettes. Dans les périodes de bulle financière, les prix des entreprises deviennent délirants. Les fonds d'investissement se les disputent. C'est une espèce d'enchère permanente. Ils se remboursent en augmentant la rentabilité de l'entreprise. Ils se "nourrissent sur la bête", parfois au détriment du long terme.

Changer de propriétaire aussi souvent est très déstabilisant pour les entreprises. Il est préférable d'avoir un actionnaire stable. On cite souvent le cas des PME allemandes, où la stabilité du capital est remarquable. Ces fonds d'investissement sont très actifs en France car nos entreprises sont souvent sous-capitalisées. Les questions de fiscalité jouent.

Soyons sévère mais juste : les fonds peuvent aussi jouer un rôle positif de temps en temps. C'est notamment le cas lorsqu'ils viennent en actionnaires minoritaires.

RTL vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/