1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Croissance : la France est "la lanterne rouge" de la zone euro, selon Marc Touati
1 min de lecture

Croissance : la France est "la lanterne rouge" de la zone euro, selon Marc Touati

REPLAY / INVITÉ RTL - L'économiste revient sur les chiffres de la croissance publiés par l'Insee, minés d'après lui par une économie trop rigide.

Siège de l'INSEE à Paris
Siège de l'INSEE à Paris
Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Croissance : la France est "la lanterne rouge" de la zone euro, selon Marc Touati
06:30
Croissance : la France est "la lanterne rouge" de la zone euro, selon Marc Touati
06:34
Vincent Parizot & Christelle Rebière

Marc Touati, économiste et président du cabinet ACDEFI revient sur le taux 1.1% de croissance réalisée par la France en 2015. Ce chiffre, très attendu, est un des meilleurs depuis près de quatre ans et a été salué par Michel Sapin, ministre des Finances. Pourtant Marc Touati ne partage pas l'optimisme du ministre. D'après lui, le pays aurait pu faire bien mieux. L'année dernière, la France aurait vécu un "alignement de planètes", à savoir : la baisse successive du prix du pétrole, des matières premières, de la devise Euro et les liquidités produites par la BCE. "Alors que nous aurions dû réaliser près de 3% de croissance nous faisons qu' 1.1%", regrette-t-il. 

Pour comparaison, l'ensemble de la zone euro a réalisé 1.5% de croissance. "La France n'a pas su transformer l'essai à cause d'une économie rigide. Nous sommes la lanterne rouge de l'espace économique européen", tranche Marc Touati. Par ailleurs, l'économiste remet en doute le chiffre publié jeudi 28 janvier. Tout d'abord, le commerce extérieur ne repart pas à la hausse et le chiffre de 1.1% est gonflé par les stocks artificiels des entreprises. C'est-à-dire que les entreprises françaises comptaient vendre plus qu'elles ne l'ont fait;

"Les données de l'Insee sont à prendre avec des pincettes, alerte Marc Touati. On est plus dans le marketing que dans la réalité économique". La vérité est bien plus crue pour l'économiste : "nous sommes à la traîne et le chômage n'a jamais été aussi haut." L'économiste s'essaye même a une comparaison résumant cette situation morose : "Nous avons une reprise chamallow couplé à un chômage Carambar". La faute à une pression fiscale trop forte et à un modèle français rigide. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/