1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. L'agence de notation Fitch envisage d'abaisser la note de la France
1 min de lecture

L'agence de notation Fitch envisage d'abaisser la note de la France

Notée AA+ par Fitch, la France pourrait voir sa note abaissée en raison des difficultés du pays à réduire son déficit.

Le ministère de l'Économie et des Finances, communément appelé "Bercy", le 15 mars 2013
Le ministère de l'Économie et des Finances, communément appelé "Bercy", le 15 mars 2013
Crédit : AFP / FRED DUFOUR
La rédaction numérique de RTL & AFP

L'agence de notation Fitch Ratings a annoncé mardi avoir placé la note de dette de la France sous surveillance négative, ce qui signifie que cette dernière pourrait être prochainement abaissée. 

La France est actuellement notée "AA+" chez Fitch, qui a pris cette décision notamment en raison des difficultés du pays à réduire son déficit en particulier au vue du budget pour 2015 présenté au début du mois. 

Fitch précise qu'elle prendra sa décision d'abaisser ou non la note d'ici le 12 décembre, date prévue du prochain examen de la France pour cette agence. L'agence de notation prévient qu'elle pourrait passer à l'acte, via un abaissement de la note d'un cran, si aucune amélioration n'est constaté dans la  maîtrise de la dette publique une fois que la Commission européenne aura donner  son avis sur le budget de la France. 

Fitch attentif aux projets de réformes du gouvernement

Fitch indique ainsi qu'elle sera très attentive à toute nouvelle mesure de réforme structurelle qui serait annoncée par le gouvernement d'ici décembre. La France, qui ne sera pas en mesure de ramener son déficit public sous 3% en 2015, est déjà dans le viseur des deux autres grandes agences de notation. 
   
Standard and Poor's avait lancé vendredi dernier un avertissement au pays, qui pourrait voir sa note, actuellement à "AA", baisser si elle n'entreprenait pas des réformes vigoureuses ou se retrouvait prise dans la nasse de la déflation. De son côté, Moody's avait maintenu mi-septembre le "Aa1" du pays tout en réaffirmant qu'une dégradation n'était pas exclue à l'avenir.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/