1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. INVITÉ RTL - Baguette à 29 centimes : cette "polémique n'a pas lieu d'être", selon Michel-Édouard Leclerc
2 min de lecture

INVITÉ RTL - Baguette à 29 centimes : cette "polémique n'a pas lieu d'être", selon Michel-Édouard Leclerc

Michel-Édouard Leclerc a annoncé qu'il bloquait le prix de la baguette de pain dans les magasins du groupe à 29 centimes d'euro pendant au moins quatre mois.

Michel-Edouard Leclerc, patron des enseignes Leclerc
Michel-Edouard Leclerc, patron des enseignes Leclerc
Crédit : AFP
INVITÉ RTL - Baguette à 29 centimes : cette "polémique n'a pas lieu d'être", selon Michel-Édouard Leclerc
00:08:39
INVITÉ RTL - Baguette à 29 centimes : cette "polémique n'a pas lieu d'être", selon Michel-Édouard Leclerc
00:08:39
Marie-Pierre Haddad

Des critiques qui fusent de toutes parts. Michel-Édouard Leclerc répond, à l'antenne de RTL, sur la polémique concernant le prix de vente de la baguette dans ses supermarchés. "Nous n’avons pas baissé les prix. Nous avons annoncé bloquer les prix de cette baguette qui est déjà vendu à ce prix-là", a-t-il expliqué. 

Le président du comité stratégique du groupe Leclerc dénonce une forme d'"hyprocrisie" et de "manipulation" de la part de ses détracteurs. Les hausse de prix dues à la crise du blé, "nous les avons acceptées et on en tient compte dans ce prix de 29 centimes", précise-t-il.

La présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, a quant à elle accusé le dirigeant de "mentir" et de vendre la baguette "à perte". "Leclerc se fait un pognon de dingue", a-t-elle ajouté. Cette décision de bloquer les prix a aussi été critiquée par la candidate LR à l'élection présidentielle Valérie Pécresse. Dans le Doubs, elle a déclaré : "C’est extrêmement dangereux. Leclerc va se rattraper sur le reste du caddie. Ce n’est pas une mesure de pouvoir d’achat. C’est un produit d’appel pour faire venir des clients dans le magasin. Ça veut bien dire qu’il y a une destruction de valeur quelque part, soit celle de la farine soit celle des employés. On ne peut pas vendre à des prix qui ne sont pas les justes prix". 

En réponse à ces propos, Michel-Édouard Leclerc "aimerait que nos élus et responsables syndicaux redescendent dans les magasins et regardent les consommateurs". "Si on vend des millions de baguettes, c'est avant tout parce qu'elle est bonne et personne n'est obligé de les acheter. S'ils le font, c'est que c'est important pour eux", explique-t-il en dénonçant "ceux qui donnent des leçons".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme