1. Accueil
  2. Actu
  3. Economie et Consommation
  4. Immobilier : le marché de l'ancien reprend des couleurs
2 min de lecture

Immobilier : le marché de l'ancien reprend des couleurs

REPLAY / ÉDITO - Le marché des logements anciens poursuit son redressement. Cela signifie-t-il que la période noire est effacée ? Éléments de réponse.

Menanteau 30-11
02:44
Immobilier : le marché de l'ancien reprend des couleurs
02:49
Loïc Farge
Journaliste

Le marché des logements anciens poursuit son redressement. C’est assez spectaculaire en région parisienne où les ventes ont bondi de 25% au troisième trimestre. Sur l’ensemble du territoire, ce sont 753.000 ventes qui ont été enregistrées sur les douze derniers mois. Cela représente des volumes d’activité qui sont au niveau d’avant la crise financière de 2008. On peut dire que le plus gros de la période noire est effacé.

Cette vigueur retrouvée s’étend à la maison individuelle, qui avait quasiment disparu des intentions d’achat des Français. Cela est essentiellement vérifié dans les périphéries des grandes agglomérations. Autour de Paris, pour d’évidentes raisons financières : les prix moyens sont moitié moins élevés que dans les banlieues. On passe ainsi de 8.000 euros le mètre-carré dans la capitale à 4.300 euros en banlieue. Mais aussi - et c’est tout nouveau - parce que les investisseurs veulent échapper à l’encadrement des loyers qui frappe les grandes villes.

Le crédit immobilier reste particulièrement favorable. Avec un bon dossier, on emprunte aujourd'hui à 2,5%. Avec des banques en compétition pour attirer des clients dans leurs réseaux, l’acheteur peut réellement faire jouer la concurrence. Cet argent pas cher n’est pas le seul facteur de ce retour à bonne fortune. Paris et la France en général sont très attractifs pour les étrangers depuis la baisse sensible de l’euro face au dollar. Selon les statistiques des notaires, une transaction sur dix serait le fait d’acheteurs étrangers.

Paris et la France sont très attractifs pour les étrangers depuis la baisse sensible de l’euro face au dollar

Christian Menanteau

La tension sur le marché de l’ancien pèse assurément sur les prix de l’immobilier en général. Le nouveau prêt à taux zéro, disponible dès le 1er janvier 2016, pourra partiellement jouer les pare-feux. Il va permettre de financer jusqu'à 40% d’un logement. Il sera destiné en priorité aux primo-accédants, ceux qui achète leur premier appartement. Les banques prévoient de signer 120.000 contrats à taux zéro en 2016 (deux fois plus que cette année).

À lire aussi

Reste à surmonter le problème du prix dans les grandes métropoles. Même avec des prêts avantageux, la classe moyenne n’est plus financièrement en mesure de devenir propriétaire. Et comme la construction de logements neufs reste très faible, les tensions vont demeurer.

Le bloc-notes

Rungis, le plus grand marché de produits agricole du monde, va investir 1 milliard d'euros et se donner ainsi les moyens de faire du e-commerce.

La note du jour

Une précision : les pertes du parc d'attraction Vulcania, évoquées dans la note du 26 novembre, étaient bien évidemment les montants cumulés depuis sa création. L'attraction, dont nous avons salué le développement, devrait cette année être dans le vert.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/