1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Immobilier : il faut profiter de la baisse des taux "maintenant", selon Guy Hoquet
1 min de lecture

Immobilier : il faut profiter de la baisse des taux "maintenant", selon Guy Hoquet

Avec des taux d'intérêt historiquement bas, les Français investissent dans la pierre. Mais cela fait grimper les prix de l'immobilier.

Logements parisiens (illustration)
Logements parisiens (illustration)
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Baisse des taux : il faut acheter "maintenant" selon le directeur de Guy Hoquet
00:05:03
Baisse des taux : il faut acheter "maintenant" selon le directeur de Guy Hoquet
00:05:03
Anne-Claire Danel & La rédaction de RTL - édité par Paul Turban

Au mois de juillet, le taux d'intérêt moyen des crédits immobiliers aux particuliers est tombé à 1,20 %, un niveau jamais vu en France, après avoir déjà battu un record les deux mois précédents. Conséquence, le marché de l'immobilier est dynamique. "Après une année record avec 980.000 transactions dans l'ancien en 2018, on est sur une augmentation de près de 14 % des transactions sur le premier semestre", a expliqué Stéphane Fritz, directeur général du réseau Guy Hoquet, sur RTL. 

"Ce qui s'accélère, ce sont les volumes, c'est ce qu'on observe aujourd'hui", détaille Stéphane Fritz. Les prix du mètre carré tendent à se stabiliser, sauf dans les grosses agglomérations, comme Paris, Lyon, Bordeaux, où les prix continuent d'évoluer. "Cela s'explique "par la mobilité, la démographie, les divorces", selon le spécialiste de l'immobilier. À Paris, la barre des 10.000 euros le mètre carré été dépassée.

Il faut "acheter malgré l'envolée [des prix] car les Français sont habitués à capitaliser plutôt que de payer un loyer", a estimé Stéphane Fritz, ajoutant que les acheteurs pouvaient espérer "faire une plus-value conséquente" à terme. "Il faut aujourd'hui acheter plutôt en périphérie des grandes villes où on voit encore des évolutions à deux chiffres." 

"Il faut y aller maintenant", explique Stéphane Fritz aux personnes qui hésitent à acheter un logement. "La baisse des taux se fait toujours rattraper par le prix du mètre carré qui évolue. Mais cela ne se fait jamais dans le même temps, parce qu'il y a toujours un stock. Donc il y a toujours des opportunités après une baisse des taux", affirme-t-il.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/