1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Fin des véhicules thermiques : l'UE a une "vision monolithique", dénonce un spécialiste
1 min de lecture

Fin des véhicules thermiques : l'UE a une "vision monolithique", dénonce un spécialiste

INVITÉ RTL - L'Europe a annoncé son souhait de voir disparaître les voitures thermiques d'ici 2035. Une pilule difficile à avaler pour François Roudier, porte-parole de la Plate-Forme Automobile.

Des ouvriers assemblent un véhicule Peugeot dans une usine de PSA
Des ouvriers assemblent un véhicule Peugeot dans une usine de PSA
Crédit : STR / AFP
L'UE a une "vision monolithique" sur la fin des véhicules thermiques, dénonce un spécialiste
06:38
Stéphane Carpentier & Sarah Belien

"C'est un coup de massue, mais on s’y est préparé". L'Union européenne a présenté son plan climat ce mercredi 14 juillet en vue d'une neutralité carbone d'ici 2050. L'une des mesures phares de ce plan : réduire à zéro les émissions de CO2 des voitures neuves dans l'Union européenne à partir de 2035. Ce qui signifie radicalement la fin des moteurs thermiques.

François Roudier, porte-parole de la Plate-Forme Automobile, qui réunit constructeurs et équipementiers, voit arriver la version la plus dure. "Ce qu'il faut savoir, c'est qu'on est engagés dans l’électrique depuis des années. (...) Des paquets de milliards tombent tous les jours, le pli est pris. Le retour en arrière, c’est cette notion de privilégier qu’une seule technologie", affirme le spécialiste au sujet de ce souhait européen.

Le porte-parole de la Plate-Forme Automobile aimerait plutôt entendre parler de "neutralité technologique", qu'il défend au côté de plusieurs États : "Faites un objectif et laissez nous y arriver avec différentes technologies", affirme François Roudier, citant l’électrique mais aussi l’hydrogène, la réduction sur certains carburants synthétiques ou encore le biocarburant. "Ce qui est dommage, c’est la vision monolithique de l’Union européenne", déplore-t-il.

On avance dans une dimension électrique qui est considérable.

François Roudier, porte-parole de la Plate-Forme Automobile

Nous sommes dans une révolution technologique, plutôt qu'une transition, selon le spécialiste. "On avance dans une dimension électrique qui est considérable", allant même jusqu’à certains constructeurs annonce l’arrêt total de la production des voitures thermiques, y compris hybrides. La France souhaite également donner une dimension importante au social. "Il faut avoir une vision sociale et client du passage à l’électrique", admet François Roudier. Car difficile d'imposer l’électrique avec une autonomie limitée à tout le monde.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/