1 min de lecture Travail

Entreprise : "De plus en plus de gens veulent devenir entrepreneurs", estime Alexandre Mars

INVITÉ RTL - L'entrepreneur et président de la fondation EPIC, Alexandre Mars, publie "Ose" chez Flammarion, un petit guide de l'entrepreneuriat pour aider ceux qui veulent se lancer dans cette aventure.

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Entreprise : "De plus en plus de gens veulent devenir entrepreneurs", estime Alexandre Mars Crédit Image : TIMOTHY A. CLARY / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura édité par Venantia Petillault

Alors qu'a lieu le sommet de Davos en Suisse et celui de l'attractivité à Versailles, le président Emmanuel Macron a posté un message sur LinkedIn en s'adressant aux jeunes : "N'oubliez pas les entreprises de taille intermédiaire, les ETI et les PME", écrit-il. Le "serial entrepreneur", Alexandre Mars n'ira pas le contredire et publie Ose chez Flammarion, une sorte de bible de l'entrepreneur, sous-titré Tout le monde peut devenir entrepreneur

Les créations d'entreprises sont en hausse avec un bond de 18% en 2019 et Alexandre Mars l'affirme "de plus en plus de gens veulent devenir entrepreneurs aujourd'hui, c'est nouveau."

Selon un sondage Opinion way, 45% des étudiants et des lycéens veulent créer leur entreprise : "Oui, mais ce n'est pas uniquement les moins de 25 ans. Beaucoup veulent se lancer mais ils ne savent pas comment faire. Mon livre répond à ça, c'est un guide", répond Alexandre Mars. "Tout le monde peut créer son entreprise mais tous ne réussiront pas. La notion de réussite à extrêmement changé. Il faut d'abord beaucoup de travail", reconnaît celui qui a crée sa première entreprise a 17 ans. 

Âgé de 45 ans, ce philanthrope a fait fortune dans le digital et se partage entre la France et les États-Unis. Ce "serial entrepreneur" a crée 6 entreprises, majoritairement dans le numérique. "Rapidement et jeune, je me suis dit qu'il fallait que je puisse arriver à mes fins : faire au quotidien le plus pour les gens qui souffrent (...), l'entreprise doit intégrer le bien social." Sa dernière entreprise s'appelle la Fondation EPIC, et elle cherche à changer la vie des plus défavorisés de moins de 25 ans. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Travail Économie Entreprises
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants