2 min de lecture Entreprises

Entreprises : pourquoi la prime Macron sera plus compliquée à verser en 2020

Emmanuel Macron a annoncé en avril la reconduction de la prime exceptionnelle défiscalisée de fin d'année. Plus de deux milliards d'euros avaient été versés par les entreprises en 2018.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Entreprises : pourquoi la prime Macron sera plus compliquée à verser en 2020 Crédit Image : iStock / Getty Images Plus | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Anais Bouissou
Anaïs Bouissou édité par Thomas Pierre

La prime Macron va-t-elle de nouveau mettre du beurre dans les épinards des salariés cette année ? C'est la prime défiscalisée versée par les employeurs volontaires. Elle avait été annoncée par le président pendant la crise des "gilets jaunes". Cette prime avait rencontré un tel succès que le dispositif, reconduit pour l'année prochaine, sera beaucoup plus encadré. Les petites entreprises et même le Medef s'en émeuvent. 

La prime Macron cette année, c'était tout bénéf' : et pour les chefs d'entreprises et pour les salariés. Cette prime était sans charge, nette d'impôt et facile à verser. Pour la version 2020, le dispositif sera toujours sans charge et net d'impôt, mais pour le versement, ce sera plus compliqué. Le patron devra d'abord négocier et signer un accord d'entreprise avec les salariés. 

Et pour François Asselin, le Président de la Confédération des petites et moyennes entreprises, c'est une mauvaise décision du gouvernement : "C'est dommage. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire des choses simples ?", interroge-t-il. 

"C'est malheureux avant tout pour les salariés"

"Les chefs d'entreprise de PME, lorsqu'il vont être informés qu'il faut maintenant un accord d'intéressement pour verser cette prime, un grand nombre d'entre eux risquent tout simplement d'être découragés", estime-t-il. "C'est malheureux avant tout pour les salariés". 

À lire aussi
Des manteaux en fourrure (illustration) animaux
Fourrure animale : pourquoi la France n'interdit-elle pas la production ?


Il faut savoir que cette fameuse prime Macron a très bien fonctionné cette année : plus de deux milliards d'euros versés par les entreprises, 5,5 millions  de salariés l'ont touchée. Au total, 200.000 entreprises l’ont distribuée sur la base du volontariat, dont 40% d’entreprises de moins de 40 salariés, pour un montant moyen de 450 euros. 

Mais bien sûr, tout cadeau doit se payer quelque part. Le succès de la prime Macron a contribué au déficit du budget de la sécurité sociale qui reste de l’ordre de 5,4 milliards d’euros. 

Que prévoit le futur budget de la Sécu ?

Le projet de budget 2020 prévoit bien que "le dispositif de prime exceptionnelle sera reconduit pour l’année 2020 afin de favoriser le partage de la valeur ajoutée au sein des entreprises". 

Ce dispositif sera une nouvelle fois exonéré pour le salarié comme pour l’employeur de l’ensemble des cotisations et contributions sociales, et de l’impôt sur le revenu dans la limite de 1.000 euros. Cette exonération s’appliquera, comme pour 2019, aux salariés dont le salaire brut est inférieur à trois SMIC, soit environ 3.600 euros par mois. 

Mais la nouveauté, inscrite noire sur blanc, est que "l’exonération de toutes cotisations et impôts sera en effet conditionnée à l’existence ou la mise en place par l’entreprise d’un accord d’intéressement qui pourra exceptionnellement être conclu pour une durée inférieure à trois ans". 

Le projet de budget précise que des aides seront mises en place pour guider les entreprises et les aider à mettre au point les accords d’entreprises. Aides qui ne suffiront pas, selon la CPME, à rendre la prime 2020 aussi simple et efficace que la prime 2019.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Entreprises Économie Employeur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants