1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Emploi : du mieux côté baisse du chômage, mais l'investissement stagne
1 min de lecture

Emploi : du mieux côté baisse du chômage, mais l'investissement stagne

ÉDITO - Les chiffres du chômage du mois d'avril laissent penser à une embellie mais dans le même temps, les entreprises n'investissent toujours pas.

Un salarié dans son entreprise (image d'illustration)
Un salarié dans son entreprise (image d'illustration)
Crédit : DENIS CHARLET / AFP
Emploi : du mieux côté baisse du chômage, mais l'investissement stagne - Eco Matin
02:42
Emploi : du mieux côté baisse du chômage, mais l'investissement stagne
02:48
Bénédicte Tassart

Les chiffres du chômage du mois d'avril, qui font état d'une baisse de 1% du nombre de chômeurs, laissent penser que l'emploi en France se porte mieux. Mais l'investissement, lui, ne repart toujours pas. Ou pas assez. L'investissement a progressé de 1,2% au premier trimestre, c'est un bon chiffre mais c'est insuffisant - et encore, une grande partie de cet investissement va dans le logement, dans l'immobilier qui est en pleine reprise - mais du côté des investissements des entreprises, et bien c'est très frileux. 

Cela est dangereux parce qu'une entreprise qui n'investit pas : l'absence d'investissement engendre le vieillissement des machines, des locaux. Par exemple, les nouvelles commandes de Renault et de PSA donnent à GM&S, équipementier automobile de la Souterraine (Creuse), une bouffée d'oxygène, mais cela ne résout pas le problème de fond. Ce site, qui a changé 3 fois de propriétaires en 8 ans, n'a jamais bénéficié de coup de pouce, de matériel neuf et fabrique donc plus cher : il n'est plus compétitif. Et c'est le cas pour une grande partie de notre industrie 

Alors pourquoi n'investit-on pas dans l'industrie ou dans les services ? Parce que les banques ne prêtent pas. Elles prétendront bien sûr le contraire, mais mercredi 24 mai encore, Stéphanie Villers, économiste chez l'assureur Humanis, témoignait de ces messages de PME qui lui disent "on ne monte même pas de dossier de crédit, la banque nous dit que ce n'est pas la peine". La France prête aux grandes entreprises, mais c'est tout. Alors le matériel vieillit mais pire encore, l'économie de la zone euro n'a pas de projet à long terme. Pas de projet, par exemple, pour créer un Google, un Amazon ou un Apple européen.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/