2 min de lecture Économie

Nucléaire : la suprématie d'EDF est-elle menacée par Nicolas Hulot ?

ÉDITO - L'annonce de l'entrée au nouveau gouvernement du militant écologiste avait fait chuter le titre du groupe à la Bourse de Paris mercredi 17 mai.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau
>
Nucléaire : la suprématie d'EDF est-elle menacée par Nicolas Hulot ? Crédit Image : ALAIN JOCARD / AFP Archives | Crédit Média : RTLnet | Durée : | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau et Loïc Farge

EDF a tenu son assemblée générale jeudi 18 mai. On dit que désormais l'électricien est sous la menace Hulot. Est-ce sérieux ? En tout cas, son cours de Bourse est très sensible à l'arrivée du nouveau ministre d'État. Sa nomination a immédiatement fait chuter l'action de 6,5%, mercredi 17 mai. Un plongeon aussi irrationnel que la hausse de 7% qui avait, la veille, salué l'arrivée d'Édouard Philippe à Matignon.Ce yo-yo - le cours de l'action fluctue au gré des spéculations politiques - met avant tout en relief l'extrême fragilité d'EDF face à des environnements mouvants. Il souligne surtout que le cours de l'action est dramatiquement bas : il est inférieur à 9 euros. Il était de 60,16 euros en 2007.

Avant toute intervention de Nicolas Hulot, la principale fragilité d'EDF c'est sa situation financière. Sa dette est passée en dix ans de 28 milliards à 75 milliards. Tout aussi inquiétante : cette montagne d'euros (160 milliards selon un cabinet indépendant) qui va être nécessaire à son bon fonctionnement durant la prochaine décennie. Des opérations où les inconnues qui entourent encore plusieurs de ses investissements (ceux d'EDF en Grande-Bretagne, ceux qui devront accompagner la reprise d'Areva, ou la stratégie très ferme d'économies internes indispensables mais socialement périlleuse) restent encore importantes.

EDF, un dossier politique avant d'être une affaire industrielle

Christian Menanteau
Partager la citation

Ensuite il y a la nouvelle donne que représente la détermination du porte-drapeau de l'écologie. Nicolas Hulot veut, avec beaucoup de fermeté, remplir l'objectif de 50% de nucléaire dans le portefeuille énergétique du pays d'ici 2025. La réalisation de cet objectif passe par le dossier Fessenheim, par la fermeture d'autres centrales, mais aussi par les conditions de la prolongation de la durée de vie de certains réacteurs et l'orientation des investissements de l'entreprise vers les énergies renouvelables.

À lire aussi
François Lenglet économie
Le RSI, c'est bientôt fini

L'Élysée, Matignon et Bercy seront conciliant au possible. Mais le candidat Macron nous a expliqué que l'entreprise est un colosse aux pieds d'argile qui ne tient que par le soutien de l'État. Il a par ailleurs beaucoup d'attention pour son ministre d'État : il le sait très précieux. La balançoire d'EDF n'est pas prête de s'arrêter. Tout simplement parce qu'il s'agit d'un dossier politique avant d'être une affaire industrielle.

Le bloc-notes

- Donald Trump, par ses décisions erratiques, a déjà fait perdre 35 milliards de dollars aux principaux investisseurs de la Bourse américaine.

Bonne nouvelle pour les 1.300 salariés de William Saurin : quatre offres sérieuses sont en lice pour la reprise des différentes sociétés du groupe.

La note du jour

03/20 au double comptage des chômeurs en France. Les calculs de l’Insee conforme au Bureau international du travail et ceux de Pôle Emploi (qui sont liés aux décisions administratives) divergent de plus ne plus.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie EDF Nicolas Hulot
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788613606
Nucléaire : la suprématie d'EDF est-elle menacée par Nicolas Hulot ?
Nucléaire : la suprématie d'EDF est-elle menacée par Nicolas Hulot ?
ÉDITO - L'annonce de l'entrée au nouveau gouvernement du militant écologiste avait fait chuter le titre du groupe à la Bourse de Paris mercredi 17 mai.
http://www.rtl.fr/actu/politique/nucleaire-la-suprematie-d-edf-est-elle-menacee-par-nicolas-hulot-7788613606
2017-05-19 07:31:00
http://media.rtl.fr/cache/WuEDEPgeduFD20QP2rozEA/330v220-2/online/image/2016/0613/7783639916_un-reacteur-nucleaire-edf-a-chinon-le-26-juin-2013.jpg