1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Éleveurs en colère : François Hollande demande aux Français de consommer des produits locaux
2 min de lecture

Éleveurs en colère : François Hollande demande aux Français de consommer des produits locaux

REPLAY - Le Président s'est exprimé, à la fin de la 14e étape du Tour de France, sur la situation des éleveurs. Il a annoncé que les produits labellisés "Viande de France" seraient disponibles "dès lundi", chez les distributeurs.

François Hollande, lors du Tour de France 2015
François Hollande, lors du Tour de France 2015
Crédit : ERIC FEFERBERG / POOL / AFP
Éleveurs en colère : François Hollande demande aux Français de consommer des produits locaux
02:20
Arnaud Tousch & Marie-Pierre Haddad

François Hollande était à l'arrivée de la 14e étape du Tour de France, remportée par le Britannique Stephen Cummings. Le chef de l'État en a profité pour lancer un appel à la grande distribution, à propos du prix de la viande, afin qu'elle "offre aux consommateurs la qualité et aux agriculteurs un prix".

Sur France 2, le président de la République revient sur un label, peu utilisé : "Il y a une crise agricole très importante. Tout au long du parcours, je savais qu'il y avait des agriculteurs désespérés alors qu'il y a une fête. Dès lundi, un label Viande de France va se trouver dans tous les grands distributeurs. Certains qui sont présents ici, m'ont confirmé qu'ils se mettraient au service de l'agriculture avec ce label-là, explique-t-il avant d'ajouter, les consommateurs aussi doivent faire un effort. On encourage La France et il faut aussi que l'on mange autant que possible les produits de l'élevage français".

Redonner de la compétitivité

Selon le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, entre 22.000 et 25.000 agriculteurs "sont cet été au bord du dépôt de bilan". Un tiers des éleveurs de vaches et de cochons serait surendettés et travailleraient à perte. Le kilo de viande bovine.

"L'appui d'un président de la République c'est toujours favorable. Ca ne le dispense pas de nous redonner de la compétitivité. C'est très difficile pour nous, de produire à un coût de revient acceptable. Nous sommes aussi livrés à une concurrence féroce. Pour l'élevage de porc, il manque 20 centimes du kilo pour l'éleveur. Ce n'est pas ça qui grever le pouvoir d'achat du consommateur. Ce qui ne ruinera pas les uns, permettra de sauver les autres", explique Guillaume Rouet, le président de l'inter-professionnelle dans la filière porcine.

Les Français sont capables de démontrer qu'ils peuvent faire un certain nombre d'efforts

Guillaume Rouet, le président de l'inter-professionnelle dans la filière porcine
À lire aussi

François Hollande a "raison d'insister sur ce point", ajoute-t-il : "Mais il est clair que nous sommes dans une économie de marché et que tout cela ne se décrète pas, mais ce sujet est étudié depuis longtemps. Nos emplois sont les emplois des Français et ces derniers sont capables de démontrer qu'ils peuvent faire un certain nombre d'efforts".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/