1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Diesel, taxes sur le carburant, malus... Comment réagit le marché automobile ?
1 min de lecture

Diesel, taxes sur le carburant, malus... Comment réagit le marché automobile ?

Face aux mutations du marché automobile, les Français ont-ils freiné leurs achats de voitures ?

Voitures (illustration)
Voitures (illustration)
Crédit : iStock
Diesel, taxes sur le carburant, malus... Comment réagit le marché automobile ?
02:30
Christophe Bourroux

Annonces sur le diesel, augmentation des taxes sur le carburant, durcissement du malus... Comment réagit le marché de l'automobile français face à toutes ces mutations ? Concernant les voitures neuves, les automobilistes n'ont pas freiné leurs achats, bien qu'ils aient légèrement levé le pied. En effet, le marché est toujours en hausse, mais d'un petit pour cent le mois dernier.

En revanche, le marché de l'occasion souffre. Si la baisse est légère (-0,3 %), nous apprend le baromètre du site AutoScout 24, ce marché est deux fois et demi plus important que celui du neuf. Par conséquent, une baisse aussi minime soit-elle pèse lourd. 40% des véhicules d'occasion achetés ont plus de 11 ans et le parc roulant atteint désormais 9 ans de moyenne d'âge. La future prime à la casse qui entrera en vigueur en janvier pourrait donc donner un coup de neuf, ou tout du moins freiner cette tendance.

Quelles voitures se vendent le mieux ?

Certaines voitures ont un succès indéniable auprès des Français. Sur le podium, Dacia continue à cartonner, avec près de 15% de hausse, devant Kia (+9%) et Citroën (+6%). En revanche, ça patine pour BM Volkswagen ou Renault qui baisse de 3 %. Les déclarations sur le diesel changent les habitudes des acheteurs, même si le gas-oil fait de la résistance.

Alors que la chasse au Diesel est ouverte, ce dernier représente encore 62% de parts de marché. Autant dire qu'il représente toujours un niveau élevé. Mais pour les véhicules récents de moins d'un an, la chute est sévère : - 14%. De son côté, l'essence fait une forte percée de plus de  6 % et représente désormais un tiers des transactions. En ce qui concerne l'hybride et l’électrique, les ventes en occasion sont encore marginales (- de 1%).

À lire aussi

En ce qui concerne le neuf, les ventes sont au plus bas (47,7%, au coude-à-coude avec l'essence, qui représente 47,3%). Autrement dit, l'essence est bien partie pour dépasser le diesel cette année. Ce qui serait une première depuis 17 ans.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/