1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Déconfinement : "Les gens ont tellement besoin de prendre l'air", affirme un hôtelier
1 min de lecture

Déconfinement : "Les gens ont tellement besoin de prendre l'air", affirme un hôtelier

INVITÉ RTL - Nicolas Dayot, Président de la Fédération Nationale de l'Hôtellerie de Plein Air, se félicite de l'explosion des réservations pour les prochains week-ends.

Camping (illustration)
Camping (illustration)
Crédit : AFP/Archives, Mychèle DANIAU
Déconfinement : "Les gens ont tellement besoin de prendre l'air", affirme un hôtelier
06:40
Julien Sellier

Avec les premières étapes du confinement, les Français veulent prendre le grand air. Depuis lundi 3 mai, les restrictions de déplacement dans l'hexagone sont supprimées et les Français peuvent recommencer à voyager, une bonne nouvelle à quelques jours des ponts du mois de mai. Près de 600.000 billets vendus ont été vendus pour le week-end de l'ascension. 

Nicolas Dayot, Président de la Fédération Nationale de l'Hôtellerie de Plein Air (FNHPA), et exploitant de plusieurs campings en Bretagne confirme la tendance : "Depuis jeudi dernier, le téléphone a chauffé. Au niveau national, par rapport à la même période l'année dernière, on est à +140% de réservations".

Toutes les conditions ne sont pas encore optimales, mais les Français ont appris à être résilients selon lui : "Comme nous n'ouvrons les piscines qu'à partir du 19 mai, le week-end de l'ascension va se faire sans piscine mais les gens ont tellement besoin de prendre l'air qu'il va bien fonctionner quand même".

Le littoral et la montagne très prisés

Pour autant le secteur du tourisme accuse encore un retard d'activité par rapport à l'année dernière : "Il faut savoir que par rapport aux dernières semaines, on est encore en retard par rapport à la même période de 2019. Mais à ce rythme journalier de réservation on aura rattrapé ce retard", affirme Nicolas Dayot.

À lire aussi

Avec la crise sanitaire, les Français visent avant tout les destinations locales : "Les gens recherchent de la nature, de la sécurité sanitaire, c'est une année très franco-française, les Français se concentrent sur le littoral mais aussi à la montagne", explique le responsable d'hôtellerie. 

Seul point d'interrogation pour le secteur, le recrutement compliqué de saisonniers : "L'hôtellerie de plein air embauche environ 50.000 salariés chaque année, là il nous reste environ 20.000 saisonniers à embaucher, et c'est assez compliqué de recruter, de trouver et également de former le personnel, ça va être le défi de cette prochaine semaine". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/