1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Déconfinement : les garagistes assaillis pour des petites réparations
1 min de lecture

Déconfinement : les garagistes assaillis pour des petites réparations

Pneus crevés, batteries à plat, contrôles techniques et petites réparations, les garagistes sont débordés depuis le déconfinement. À tel point que trouver un rendez-vous devient difficile.

Un garagiste effectuant la révision d'un véhicule
Un garagiste effectuant la révision d'un véhicule
Crédit : SIPA
Déconfinement : les garagistes assaillis pour des petites réparations
01:30
Patrice Gabard - édité par Nicolas Scheffer

Ils sont un peu comme les coiffeurs. Entre les batteries à plat, les pneus crevés et les rendez-vous reportés depuis la mi-mars et les contrôles techniques en retard, les mécanos sont submergés de travail.

Le carnet de commandes se remplit en quelques minutes. "Tous les jours, il y a des remplacements de batterie. Il y a des voitures qui n'ont pas tourné depuis trois ou quatre semaines, si elles ont 7 ou 8 ans, ce n'est pas la peine de les recharger", avertit Michel Bourget, chef mécanicien à Vallet en Loire-Atlantique qui n'arrête pas.

"Les clients ne sont pas venus depuis un mois et demi", insiste le mécano. Il ne chôme pas d'autant qu'il faut assurer les réparations quotidiennes dans ce garage qui a rouvert ses portes le 6 avril dernier. 

"Aujourd'hui, c'est compliqué de trouver du personnel compétent pour assurer des prestations. Tous les rendez-vous qui ont été reportés à cause de l'épidémie doivent être assurés, notamment les contrôles techniques et les remises en état", explique Philippe Leray, le gérant du garage. Ses rendez-vous sont déjà remplis pour les deux prochaines semaines.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/