1 min de lecture Hôtellerie

Coronavirus : comment le George V, célèbre palace parisien, tente de survivre

REPORTAGE - Face aux chiffres du tourisme en chute libre à cause de la pandémie, le George V, grand palace parisien, essaie de se réinventer.

Yves Calvi_ 3 Minutes pour Comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Coronavirus : comment le George V, célèbre palace parisien, tente de survivre Crédit Image : FRANCK FIFE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Valentin Boissais
Valentin Boissais édité par William Vuillez

Avec la crise sanitaire, qui dure maintenant depuis plus de 10 mois, les chiffres du tourisme ne sont pas bons dans la capitale. Illustration ce mardi matin dans le plus grand palace parisien, le George V, où les chambres restent désespérément vides et les touristes étrangers absents. Pour survivre, l’hôtel et son restaurant tentent de se réinventer. 

Les cuisines du palace sont recouvertes d'un film plastique, elles n'ont pas servi depuis mars, pourtant dans un coin depuis quelques jours, des pâtissiers s'activent. Michael Bartocetti, le chef pâtissier est de retour, le palace se lance dans la vente au public extérieur, de produits fabriqués ici. "Ça fait du bien de reprendre cette activité", explique-t-il. 

Les banquettes du grand salon d'entrée sont bien vides, les sapins trônent seuls dans le hall. "L'hôtel est effectivement très calme, avec une énergie un peu moins palpable que d'habitude", explique Thibaut Drege, le directeur du palace, faisant tout de même le tour des services le matin. 

Normalement, l'hôtel est plein au moment des fêtes, aujourd'hui, 20% des chambres sont occupées et la clientèle a bien changé. "Ce sont aujourd'hui des clients locaux, des Parisiens. Il faut complètement se réinventer", poursuit-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hôtellerie Hôtel Paris
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants