1 min de lecture Économie

Confinement : "Nous voulons des soutiens supplémentaires", demande l'Alliance du commerce

INVITÉ RTL - Yohann Petiot, directeur général de l'Alliance du commerce, tire la sonnette d'alarme sur la situation économique et sociale des commerces, forcés de fermer à cause du confinement.

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Confinement : "Nous voulons des soutiens supplémentaires", demande l'Alliance du commerce Crédit Média : Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière édité par Venantia Petillault

Le gouvernement va interdire aux grandes surfaces de commercialiser, à partir du 3 novembre, ce que ne peuvent vendre les commerces fermés pendant le confinement.


"Nous entendons l'argument sanitaire et nous prenons acte de la décision mais cette décision plonge l'ensemble des acteurs du commerce dans une situation économique et sociale dramatique. Dans le secteur de l'habillement, à la fin du mois de septembre, on a noté une baisse d'activité de -20% depuis le début de l'année. Le shopping plaisir n'existe plus. Depuis le mois de mai, nous enregistrons une baisse de fréquentation importante au profit d'un commerce plus efficace", constate Yohann Petiot.

"Nos magasins qui ont mis en place les mesures sanitaires ne sont pas des acteurs de la propagation du virus, nous demandons leurs réouvertures. Il faut avoir conscience des conséquences économiques et sociales, on ne pourra pas survivre à chaque phase. Il faut que le gouvernement nous donne de la visibilité sur notre réouverture et des soutiens supplémentaires", demande le directeur général de l'Alliance des commerces. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Commerce Consommation
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants