1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Comment assurer votre enfant sur le chemin de l'école
1 min de lecture

Comment assurer votre enfant sur le chemin de l'école

Trottinette, deux-roues... Cette rentrée scolaire votre enfant a peut-être choisi d'étrenner un nouveau mode de transport. Choisissez bien l'assurance.

Des adolescents en scooter discutent devant l'entrée du collège Roy d'Espagne dans les quartiers sud de Marseille
Des adolescents en scooter discutent devant l'entrée du collège Roy d'Espagne dans les quartiers sud de Marseille
Crédit : AFP / Archives, Gérard Julien
Comment assurer votre enfant sur le chemin de l'école
02:04
Christophe Bourroux

Le moyen le plus prisé des jeunes, c'est la trottinette. Là, pas question de slalomer entre les voitures. Il faut rouler sur les trottoirs ou les pistes cyclanes. L'enfant doit maîtriser sa vitesse et faire attention aux piétons. Quelques protections aux coudes et genoux peuvent s'avérer utile en cas de chute. S'il craque pour une version électrique, c'est à partir de 14 ans, pas avant. Pour ce qui est de l'assurance, une multirisque habitation est suffisante. Sauf si l'engin dépasse les 25 kilomètres/heure. C'est donc le cas pour une électrique. En revanche, un contrat responsabilité civile est obligatoire. Comptez dans ce cas 50 euros en moyenne.

S'il votre enfant roule à vélo, il est préférable de souscrire une assurance scolaire qui couvrira les trajets en vélo et les éventuels accidents dont votre enfant pourrait être victime ou qu’il pourrait causer. Ce n'est pas très cher : comptez entre 10 et 40 euros pour l’année.

Scooter : l'assurance au tiers ne suffit pas

Autre cas fréquent : le jeune se rend au collège ou au lycée à scooter. Dans ce cas l'assurance est obligatoire, quelle que soit la cylindrée du deux roues. Ce n'est pas donné. Comptez de base 300 à 400 euros par an pour un 50 cm3. Cela grimpe vite pour une tout risque. Toutefois si vous trouvez qu’une tous risques est trop chère, le conseil est de ne pas vous contenter d’une simple assurance au tiers, mais bien de rajouter une garantie conducteur. Sinon les éventuels dommages corporels de votre enfants ne seront pas couverts.

Dernière précision importante : si on modifie les caractéristiques du deux-roues - par exemple, si on débride le moteur -, cela annule automatiquement l’assurance en cas d’accident. Tout comme  la conduite sous influence de la drogue ou de l'alcool.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/