1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Budget : ce que contient la lettre de Bruxelles envoyée à François Hollande
2 min de lecture

Budget : ce que contient la lettre de Bruxelles envoyée à François Hollande

Alors que le Président assure que les relations de la France sont au beau fixe avec Bruxelles, "Mediapart" publie la lettre envoyée par la Commission européenne à Michel Sapin, le ministre des Finances.

François Hollande
François Hollande
Crédit : SAFIN HAMED / AFP
Marie-Pierre Haddad
Journaliste

Bruxelles accentue la pression sur la France. Paris doit répondre avant la fin de la semaine aux demandes de précisions de la Commission européenne sur son projet de budget contesté. François Hollande s'est efforcé de minimiser la situation alors que la loi de finances crée des remous au sein de sa propre majorité.

Le chef de l'État a confirmé ce vendredi 24 octobre que la France avait bien reçu de la Commission une lettre lui demandant des précisions. "Une lettre très banale", conforme "à la procédure" et "qui n'a pas de grandes significations au-delà de demander un certain nombre d'informations et de précisions", a déclaré le Président, lors d'une conférence de presse au sommet de Bruxelles. Il a ainsi promis une réponse "d'ici la fin de la semaine".

Paris doit rendre des comptes

François Hollande a d'ailleurs précisé qu'il ne publierait pas la lettre envoyée par Bruxelles, contrairement à l'Italie qui l'a postée sur le site du ministère de l'Économie. Cependant, Mediapart a révélé sur son site le document. Le commissaire européen aux affaires économiques et monétaires, Jyrki Katainen, demande au ministre des Finances Michel Sapin, "les raisons qui ont conduit à ce que la France prévoit de dévier des objectifs budgétaires fixés par le Conseil, en ce qui concerne à la fois le déficit public général et l'ajustement de l'équilibre structurel en 2015".

Et Bruxelles ne s'arrête pas là puisque la Commission européenne aimerait aussi savoir "comment la France prévoit de se conformer à ses obligations de politique budgétaire en 2015, conformément au pacte de stabilité et de croissance", détaille la lettre révélée par Mediapart.

Vers un "avis négatif" émis par Bruxelles ?

À lire aussi

Alors que François Hollande tente de minimiser l'impact de ce document, Bruxelles qui fait ainsi part de ses inquiétudes quant au projet de budget pour 2015, pourrait donc émettre un "avis négatif", si les négociations ne se débloquent pas. Et pour cause "à partir de la proposition française, il ressort que l'ébauche de proposition budgétaire ne prévoit pas de ramener le déficit public global sous la barre des 3% du PIB définie par les traités d'ici 2015", note le site.

Mais François Hollande s'efforce de rassurer et explique que "le dialogue avec la Commission se poursuit dans de très bonnes conditions", lors d'une conférence de presse. Le temps est donc compté pour le gouvernement, qui a jusqu'au 24 octobre pour répondre à Bruxelles.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/