1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Bruxelles met en garde l'Italie contre une grosse dérive financière
2 min de lecture

Bruxelles met en garde l'Italie contre une grosse dérive financière

ÉDITO - Bruxelles prévient l'Italie : d'après les prévisions économiques de la zone euro, cette dernière irait dans le mur.

Le siège de la Commission européenne à Bruxelles le 22 septembre 2014. (illustration)
Le siège de la Commission européenne à Bruxelles le 22 septembre 2014. (illustration)
Crédit : AFP / EMMANUEL DUNAND
Bruxelles met en garde l'Italie contre une grosse dérive financière
00:02:49
Bruxelles met en garde l'Italie contre une grosse dérive financière
00:02:50
Bénédicte Tassart & Leia Hoarau

Jeudi 8 novembre, c'était la publication des prévisions économiques pour la zone euro. Ça va ralentir en 2019 et 2020, à cause de plusieurs choses : la guerre commerciale que nous mène Donald Trump, le Brexit, la hausse des taux d'intérêt... 

Mais le point noir, ce sera l'Italie, prévient Bruxelles, avec trois énormes soucis : une croissance à 1,2% seulement en 2019 (le gouvernement italien en prévoit 1,5), un déficit hors des clous, à 2,9%, ce qui prouve une dérive des comptes publics, et puis une dette publique italienne à l'avant-dernière place du classement devant la Grèce, à 131% du Produit Intérieur Brut (PIB), ce qui est très mauvais. 

Du coup Rome, une fois de plus, envoie balader les bureaucrates de Bruxelles. Ça n'est pas la première fois, souvenez-vous quand cet eurodéputé italien avait écrasé avec sa chaussure les feuilles du commissaire européen Pierre Moscovici.

Encore des dépenses

L'Italie se fiche donc complètement de ce que pensent les autres pays européens. Du moins en façade, la Ligue d'extrême-droite et les anti-systèmes du mouvement 5 étoiles ont confirmé l'instauration d'un revenu minimum pour les plus pauvres et un départ à la retraite avancé. Ça va être difficile à financer avec une croissance faible. L'année prochaine, l'Italie va avoir besoin de 250 milliards d'euros. Qui va lui prêter ? La Banque centrale européenne va commencer à renâcler et les investisseurs privés vont faire monter les enchères, ils vont faire grimper les taux d'intérêt.

À lire aussi

On n'en est pas encore là, mais l'Italie joue avec le feu : les difficultés pour accéder au crédit vont s'accroître, les banques italiennes qui détiennent 10% de la dette nationale vont être fragilisées, le peuple italien va vouloir retirer son argent des coffres, les agences de notation vont se montrer sévères, une crise bancaire n'est pas exclue... 

Aujourd'hui, Bruxelles veut ramener le gouvernement italien à la raison : il lui donne jusqu'à mardi prochain pour réviser son budget et après une procédure pourrait être ouverte pour dette excessive, du jamais vu encore dans la zone euro.

Les plus

- Les négociations s'ouvrent ce vendredi 9 novembre sur l'assurance-chômage. Il va falloir trouver plus de 3 milliards d'euros d'économie sur trois ans, et les syndicats se focalisent sur les contrats courts utilisés abusivement par le patronat.

- On se met de plus en plus en couple avec une personne qui a le même revenu. Ça concerne 1 couple sur 4, contre 1 couple sur 5 il y a 20 ans. Conséquences : les inégalités entre couples augmentent. C'est ce que constate France Stratégie.

La note du jour

15/20 pour le Coq Sportif. Il vient de déposer une offre de reprise de dernière minute pour l'une des dernières usines de chaussures en France, la Compagnie Vosgienne de la Chaussure. 130 Salariés sont en attente.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.