1. Accueil
  2. Actu
  3. Eco Conso
  4. Auto : des groupes industriels s'allient pour investir dans l'hydrogène
1 min de lecture

Auto : des groupes industriels s'allient pour investir dans l'hydrogène

Plusieurs grands industriels et constructeurs viennent de s'associer pour favoriser le développement de l'hydrogène. Un carburant quasi au point mort, à cause du manque infrastructures.

Une voiture à hydrogène (illustration)
Une voiture à hydrogène (illustration)
Crédit : SIPA
Christophe Bourroux : des groupes industriels s'allient pour investir dans l'hydrogène
00:02:08
Auto : des groupes industriels s'allient pour investir dans l'hydrogène
00:02:11
Christophe Bourroux & Loïc Farge

En France, par exemple, le nombre de stations de distribution d'hydrogène se comptent sur les doigts des deux mains. Même si en 2018, 100 points de recharges sont prévus, ce n'est pas encore l'idéal pour rouler en toute sérénité sans redouter la panne sèche. Pourtant, cette technologie bénéficie de nombreux atouts. Elle offre une même performance qu'une auto électrique, avec une super pèche au démarrage et un silence monacal au volant. Il n'y a pas de danger pour les poumons : vous pouvez coller votre nez au pot d'échappement, il n'en ressort pas un gramme de CO2 ou de polluant.

Pour faire simple l'hydrogène est injecté dans une pile à combustible. Il se produit alors une réaction avec l'oxygène de l'air pour produire de l'électricité, et cela ne rejette que de la vapeur d'eau. Pas de risque d'explosion également. Le réservoir est tellement étanche que du café bouillant vous brûlerait la langue même après avoir passé deux mois et demi  à l'intérieur.

S'il y a décollage, les prix vont chuter

Ses atouts par rapport à un véhicule électrique ? D'abord l'autonomie, près de trois fois plus importante. Vous pourrez faire environ 600 kilomètres sans vous arrêter à une pompe, où le plein s'effectue à la manière d'un plein essence ou diesel, avec un pistolet, en trois minutes top chrono, contre une demi-heure pour une recharge super rapide avec un véhicule électrique, voire plusieurs heures à votre domicile.

Le plein est là plus cher (comptez une cinquantaine d'euros). À l'achat, c'est encore une petite fortune. Comptez environ plus de 55.000 euros, et encore bonus déduit. Mais s'il y a décollage, les prix vont chuter. Des grands constructeurs, et non des moindres - à commencer par le numéro un Toyota -, parient sur cette énergie. Il y a aussi Hyundai et BMW. Sans oublier le Français Air Liquide, qui est l'un des champions sur ce marché.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire