1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Article cassé, chèque, prix affichés : les droits des consommateurs en grandes surfaces
1 min de lecture

Article cassé, chèque, prix affichés : les droits des consommateurs en grandes surfaces

REPLAY - Il est impossible de faire ses courses aujourd'hui sans passer par un hyper ou un supermarché si on ne veut pas se ruiner. Les astuces de Franck Attia de l'UFC-Que Choisir.

Une cliente fait ses courses dans un supermarché, le 7 novembre 2005 dans le centre de Lyon
Une cliente fait ses courses dans un supermarché, le 7 novembre 2005 dans le centre de Lyon
Crédit : AFP / Archives, Philippe Merle
Article cassé, chèque, prix affichés : les droits des consommateurs en grandes surfaces
03:04
Stéphane Carpentier & Loïc Farge

Si un article est facturé plus cher en caisse qu'en rayon, quel prix payer ? "C'est le prix en rayon qui doit s'appliquer, sauf en cas d'erreur évidente, comme une bouteille de Champagne facturée 1,95 euros au lieu de 19,50 euros", répond Franck Attia, de l'UFC-Que Choisir. Même chose pour le prix indiqué sur l'étiquette d'un produit. Le journaliste explique qu'un paiement par chèque ou par carte bancaire peut être refusé, "dès lors que cette restriction est clairement portée à la connaissance des clients à l'entrée du magasin par voie d'affichage ou à la caisse". Des pièces d'identité peuvent aussi être exigées pour un montant minimal.

Peut-on piocher dans un pack d'eau ou de lait et ne prendre qu'une ou deux bouteilles ? "C'est possible, sauf si le produit est également vendu à l'unité ou en moindre quantité", dit Franck Attia.

Tant qu'il n'est pas passé en caisse, on ne paie pas un article cassé par maladresse

Franck Attia, de l'UFC-Que choisir
La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/