1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Air France : vers une sortie de crise ?
1 min de lecture

Air France : vers une sortie de crise ?

ÉDITO - Le nouveau patron de la compagnie aérienne, Benjamin Smith, a rencontré les syndicats lundi 1er octobre. Les négociations ont repris sur de nouvelles bases.

Benjamin Smith, nouveau directeur général d'Air France/KLM
Benjamin Smith, nouveau directeur général d'Air France/KLM
Crédit : AFP PHOTO / AIR CANADA
Air France : vers une sortie de crise ?
02:59
Air France : vers une sortie de crise ?
03:00

Le dossier Air France accélère. Le nouveau patron, le Canadien Benjamin Smith, fait le ménage et il a rencontré les syndicats lundi 1er octobre. 

Les négociations redémarrent sur de nouvelles bases. Les syndicats n’ont pas d’historique pervers, ni de contentieux personnel, comme c’était le cas avec l’affaire de la chemise arrachée. Mais est-ce suffisant pour ranimer un dialogue social qui est aujourd’hui totalement atone ? C’est tout l’enjeu de ces négociations qui pourraient être la dernière chance d’Air France.

Il y a une réelle ligne Magineau entre les deux bouts de la table. Du côté des syndicats, on ne compte pas céder sur la réclamation d’une augmentation générale de 5,1% des rémunérations. Du côté des dirigeants, un compte d’exploitation devrait être renfloué de 240 millions d’euros par an. C’est une somme importante pour une compagnie qui ne gagne que 500 millions d'euros, alors que le prix du kérosène ne cesse d'augmenter. 

Il y a toutefois des éléments qui plaident en faveur d’une sortie de crise. Benjamin Smith a prouvé avec Air Canada qu’il pouvait sauver un transporteur grâce à des accords exigeants mais positifs à long terme. Et il est désormais difficile pour les pilotes de se débarrasser d’un troisième président. On peut donc s’attendre à un rapprochement des positions. Bilan avant Noël...

Les plus

À lire aussi

Candy, l’ex roi de l’électroménager, symbole du succès industriel italien, passe sous contrôle chinois.

Une maison de retraite pour personne dépendante coûte en moyenne 2.000 euros par mois après déduction des aides selon la Mutualité Française. Largement au-dessus de la moyenne des pensions.

La note du jour

13/20 à Corinne Valls. La maire de Romainville implante la première ferme urbaine verticale de France dans sa commune. Il en sortira 12 tonnes de fruits et légumes par an. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/