2 min de lecture Vidéo

Aéronautique : Zodiac-Safran, la naissance d'un géant

ÉDITO - Le groupe Safran a lancé une offre publique d'achat amicale (OPA) visant le spécialiste des sièges d'avions Zodiac Aerospace.

Micro générique Switch 245x300 Eco Menanteau
>
Christian Menanteau : Zodiac-Safran, la naissance d'un géant de l'aéronautique Crédit Image : AFP / REMY GABALDA | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Loïc Farge
Loïc Farge
Journaliste RTL

Après l’optique c’est au tour des spécialistes de l’aéronautique Safran et Zodiac Aerospace de publier des bans. Une nouvelle fusion spectaculaire entre poids lourds français. C'est vraiment un très beau mariage : ce rapprochement va constituer un nouvel ensemble qui sera leader mondial. Concrètement, Safran rachète contre un chèque de 10 milliards d'euros Zodiac. Inattendu, mais pas d’une surprise. Zodiac affiche une superbe histoire industrielle. Elle a vu le jour en 1896, ce qui en fait la plus ancienne société aéronautique du monde et qui s’est hissée au premier rang des équipementiers du secteur.

C'est aussi un parcours longtemps exemplaire. Avant de vivre une série d’accidents de production majeurs. Incapable de livrer aux normes et dans les temps, elle a mis en difficulté ses gros clients que sont Boeing et Airbus. La sanction a été immédiate : une perte de 60% de sa valeur. La fin de son célibat était dès lors inscrite dans son cours de Bourse.

Un tandem au top

Il s’agit de la constitution d’un tandem qui est au top des technologies de leur secteur. Safran est le champion mondial des moteurs d’avions de nouvelle génération (10.000 en commandes). C’est aussi un acteur incontournable de l’électronique embarquée, de la propulsion et de la conduite des avions civil et militaires.

Zodiac Aerospace, lui, c’est le cador de l’aménagement des appareils : des sièges aux systèmes électriques et de sécurité. Le rapprochement de ces deux fleurons débouche sur le troisième groupe industriel de l’aéronautique mondial : 92.000 salariés dont 45.000 en France, 22 milliards de chiffre d'affaires, et aucune incidence négative sur l’emploi selon les dirigeants puisque les deux sociétés sont complémentaires.

D'autres méga-fusions en vue ?

À lire aussi
économie
Prix Business With Attitude 2021 : découvrez la liste des 10 demi-finalistes

Deux méga-fusions en une semaine. Est-ce le début d’un cycle ? On sent bien qu’il y a une accélération des mariages. Comme si tous les grands industriels voulaient se prémunir contre un futur chaotique : le Brexit, la "Tweet Economie" de Trump, les élections en France et en Allemagne, et la montée des taux d’intérêt. Il s’agit de s’imposer par sa puissance comme un acteur incontournable. Après cette opération, Safran - ce sera le nom définitif du couple - sera mieux armé face à Boeing, Airbus et les autres.

Quant à savoir si d’autres casserole sont sur le feux, on parle d’Air France, on parle de Lufthansa (avec Etihad) on parle d'Engie (avec Suez Environnement), on parle d'Orange (avec Telecom Italia), on parle de Bolloré (avec Mediaset de Berlusconi). On entre dans un processus de gonflette pour arriver plus musclé face à des guerres commerciales potentielles.

La note du jour

14/20 à Stéphane Pallez. Sous sa présidence, la Française des Jeux a pour la première fois franchi la barre des 14 milliards d'enjeux, dont 95% sont redistribués aux joueurs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo Industrie Aéronautique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants