1 min de lecture Stress

WhatsApp, Messenger... l'enfer des groupes de discussion

Des centaines de notifications par jour sont envoyées sur les groupes de discussion. Réagir, répondre, ne pas perdre le fil, ne surtout pas mettre en sourdine... un enfer pour certains.

Revue de Presse - La Revue de Presse Amandine Bégot iTunes RSS
>
WhatsApp, Messenger... l'enfer des groupes de discussion Crédit Image : Flickr | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Céline Landreau
Céline Landreau édité par Maria Aït Ouariane

"Vous avez 856 nouveaux messages". On sature à la Une du magazine quinzomadaire français Society, terrassé par tous ces messages qui inondent nos smartphones. Des dizaines, voir des centaines de notifications par jour... la faute aux groupes de discussion. Près d'un Français sur deux fait aujourd'hui partie d'un de ces groupes. On crée des groupes avec sa famille, plusieurs pour différents cercles d'amis, de travail, de voisin... des conversations qui essaiment et qui épuisent. 

Dans le magazine, Béatrice assure avoir fait un quasi burn out WhatsApp. Elle pouvait passer jusqu'à 4h dans sa journée pour lire, répondre et agir en fonction de tous ces messages qui inondaient son écran. Bien entendu, il est possible de tout mettre en sourdine. Juliette l'a fait, elle qui jongle entre le groupe de la crèche de sa fille, celui des parents d'élèves... Mais une fois déconnectée, des décisions sont prises sans elle. "Comme si la seule chose pire que d'être dans un groupe What's App c'est de ne pas y être", insiste Society. 

Tant de groupes, de messages, qui créent souvent des tensions. On réagit trop, trop vite, à tout, et pour dire quoi au fond ? Alors que son téléphone vibre une énième fois, Louis soupire : "Alors là c'est ma soeur qui demande si mes parents ont bien reçu sa carte postale. Ils disent que non. Ils vérifient. En fait si. Ils l'ont reçu. Ils disent merci." 52 messages pour ça. Un enfer. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Stress Smartphone Application
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants