2 min de lecture Vidéo

Voiture autonome : "Vieux, sans-abri, gros... planquez-vous !", prévient Saporta

BILLET - C'est un article publié dans la revue "Nature", sur les dilemmes moraux auxquels seront confrontés les voitures autonomes de demain, qui a attiré l'attention d'Isabelle Saporta ce lundi 5 novembre.

Isabelle Saporta C'est Comme ça Isabelle Saporta iTunes RSS
>
Voiture autonome : comment fait-elle face à un "dilemme moral" ? Crédit Image : SIPA / Tony Avelar | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Isabelle Saporta
Isabelle Saporta et Leia Hoarau

Dans une étude, les chercheurs se sont servis d'une plateforme en ligne et plus de 2 millions d'internautes ont accepté de simuler ce qu'il ferait s'ils étaient une voiture autonome en situation de crise. Et avouons-le, ça fout les jetons.

Vieux, clochards, gros... je n'ai qu'un conseil ce matin : planquez-vous, et fissa ! Parce que la voiture autonome de demain, elle ne devrait pas vous rater en cas de "dilemme moral". Dilemme moral, c'est le mot fleuri pour dire danger mortel ou collision potentielle, c'est-à-dire quand il faudra choisir entre appuyer sur le frein ou l'accélérateur pour vous éviter vous, pauvre piéton, ou au contraire vous écraser.

Après avoir épluché plus de 40 millions de décisions, les chercheurs sont formels : certaines personnes seront favorisées par rapport à d'autres.

Choisir entre erreur humaine et mauvaise programmation

Tout d'abord, les éphèbes au corps d’athlète ont 20% de plus de chance de s'en sortir que les personnes en surpoids. Quant aux précaires, pourquoi les épargner ? D'ailleurs, on ne le fait pas : ils ont quasiment deux fois moins de chance d'être sauvés que les riches !

À lire aussi
Daniel Radcliffe dans le 4e volet de la saga "Harry Potter" insolite
VIDÉO - "Harry Potter" : la cape d'invisibilité, désormais une réalité ?

Bon, il va sans dire que la vie d’un criminel vaut moins que celle d'un chien. La question se pose en revanche entre un chien et un sans abri. A priori le sans-abri l'emporte. Mais s'il y a DEUX chiens, et UN seul sans-abri, là ça devient forcément plus compliqué... Bon, quant à nos amis seniors, ils seront heureux d'apprendre que leur vie ne vaut pas grand chose, en tout cas beaucoup moins que celle d'un enfant ou d'une femme enceinte.

Alors c'est sûr que le monde que je décris est absolument atroce et qu'il n'a juste aucun sens. C'est sûr qu'on nous avait vendu la voiture autonome comme beaucoup plus sûre parce qu'elle permettait d'éviter l’erreur humaine. On avait juste oublié de nous dire qu'au détour d'une programmation hasardeuse, elle risquait de devenir plus anti-vieux, grossophobe et pauvrophobe que nous tous réunis dans nos pires cauchemars. 

Du coup, je sais pas vous, mais moi, à tout prendre, je me demande si je ne préférais pas l'erreur humaine... C'est comme ça.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo Voiture autonome
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants