1 min de lecture Fraude

VIDEO - Une application pour lutter contre la revente illégale de billets de concerts

La lutte contre le marché noir de billet d’événements prend un nouveau tournant avec le lancement de Dice. Cette nouvelle application mobile empêche toute forme de revente illégale de places de spectacle.

>
Une nouvelle application pour lutter contre la revente illégale de billets de concert Crédit Image : RTLnet | Crédit Média : La rédaction de M6 | Date :
micro générique
La Rédaction RTL

Depuis le 9 avril dernier, l'application Dice est disponible en France. À l'instar de ses concurrents, la nouvelle plateforme de vente de tickets en ligne propose d'utiliser son smartphone pour accéder directement aux salles de spectacles. Le changement s’opère dans le fait que Dice est pensée pour lutter contre le marché noir des places de concerts.

Afin d'empêcher toutes possibilités de revente l'application empêche les captures d'écrans (impossible de dupliquer une place), édite les codes d'accès 2 heures seulement avant le début de l’événement et rembourse intégralement chaque billet en cas d'empêchement. En plus d'éviter la création d'un marché parallèle, Dice n'augmente pas le prix des places en fonction de la demande. Les tickets revendus suite aux annulations ne subissent aucune inflation.

"Les spéculateurs, qu'on voyait devant les salles avec leurs petits cartons, ont totalement disparu" se félicite Édouard Rostand, responsable musique chez Dice France.

10 à 15 % des places de concerts revendus de manière illégale

Une bonne nouvelle pour le PRODISS (le syndicat national du spectacle musical et de variété), qui lutte depuis des années contre la vente frauduleuse de billets. L'association estime que 10 à 15 % des places de concerts revendus le sont de manière illégale.

À lire aussi
Une infirmière dans un Ehpad (illustration). fraude
Pau : une employée des finances publiques détourne 241.000 euros

"Nous avons décidé d'aller encore plus loin et d'engager une action pénale contre l'un de ses principaux sites" affirme la directrice générale du PRODISS, Malika Seguineau. L’association avait déjà déposé une plainte contre le revendeur Viagogo en 2018.

Outre les recours à la justice, plusieurs pistes sont envisagées pour supprimer le marché noir, dont les places de concerts nominatives, à présenter avec une carte d'identité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fraude Consommation Application
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants