1 min de lecture Vidéo

VIDÉO - La revue de presse de Tanguy Pastureau du 3 juin 2016

REPLAY - Au programme de cette revue de presse décalée : Emmanuel Macron fait du bateau en costard, Nicolas Sarkozy fait son jogging partout sur la planète, Denis Baupin se défend très mollement, et Philippe Martinez est aussi scruté par l'exécutif que le Zouave du Pont de l'Alma.

Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau
>
La revue de presse de Tanguy Pastureau du 3 juin 2016 Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : RTL | Date : La page de l'émission
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau Journaliste RTL

"Le Parisien Magazine" publie cette semaine une photo d’Emmanuel Macron. Le Pierre Gattaz version éphèbe a en effet visité l’Hérault, et s’est dit "Tiens, montrons aux gueux que je suis comme eux". Il est donc parti à la rencontre de pêcheurs d’anguilles, ces poissons longs et visqueux qui rappellent le porno italien, et a embarqué sur un canot entouré de gusses qui sentent l’écaille humide.

 
Seulement, Macron reste classe en toutes circonstances, c’est le BHL de la pêche, il a juste remplacé les peshmergas par des anguilles. On le voit donc en pantalon de costard avec la poche gonflée, ce doit être son portable, mais dans l’Hérault, on n’a pas vu pareil sex-symbol depuis un concert des 2Be3 en 1997.
 

Il porte aussi une chemise et une cravate, debout dans le canot; dans le monde de la pêche, où les mecs ressemblent au Captain Iglo, c’est un choc. Les anguilles nagent à la surface en ondulant juste pour se faire pêcher par Macron, il a créé l’érotisme universel, vous le mettez face à un panda, l’animal se met à lui faire des clins d’œil en léchant son bambou.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants