1 min de lecture Humour

La chronique de Laurent Gerra du lundi 6 janvier 2020

Ce lundi 6 janvier, Laurent Gerra a imité Brigitte et Emmanuel Macron, Line Renaud ou encore Philippe Martinez.

Laurent Gerra - Laurent Gerra Laurent Gerra iTunes RSS
>
La chronique de Laurent Gerra du lundi 6 janvier 2020 Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date : La page de l'émission
Laurent Gerra
Laurent Gerra et Jade

Alors que le conflit social autour de la réforme des retraites s'enlise, mademoiselle Jade et Laurent Gerra imaginent comment se passe la rentrée à l'Élysée, du côté de Brigitte et Emmanuel Macron. "Emmanuel, Emmanuel, qu'est-ce que j'apprends ? C'est encore la pagaille, invite à dîner monsieur Martinez, je vais lui parler à celui-là", débute la première dame. Le Président, lui, rappelle le caractère piquant du leader de la CGT : "Il est capable de dessouder les lattes du parquet du salon, d'y mettre le feu et d'y faire griller ses merguez !

Line Renaud est aussi de la partie et téléphone à Brigitte Macron pour lui faire part de ses vœux : "Bonne année Brigitte !". Une année qui "commence mal", poursuit la comédienne. "J'ai peur pour ma retraite. Les amis du Front populaire m'ont dit que le petit voulait me la sucrer", s'inquiète-t-elle. 

De retraites, justement, il en est question pour Philippe Martinez. Et le syndicaliste, convié par le gouvernement à des négociations, mardi 7 janvier, laisse planer le doute quant à sa participation à ces discussions. "Nous, à la CGT, on dit qu'on voit pas comment qu'on serait aux négociations alors qu'on est en grève." 

À mademoiselle Jade, qui ne "comprend pas", dit-elle, le raisonnement de Philippe Martinez, ce dernier rétorque : "Notre travail, à la CGT, c'est de négocier. Si qu'on se met en grève, c'est qu'on travaille pas. Alors on peut pas négocier".

À lire aussi
Laurent Gerra humour
La chronique de Laurent Gerra du 18 février

Quelques jours après la mort du général iranien Qassem Soleimani lors d'un raid américain en Irak, et alors que la situation internationale est particulièrement tendue, le chef d'état-major de l'armée des États-Unis, John Rambo, sur un air de musique martiale, estime que Donald Trump "respecte les traditions. Et à l'épiphanie, on tire les rois. Et il a eu Soleimani ! Ça lui fait une nouvelle fève dans sa collection."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Humour
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants