2 min de lecture Humour

La chronique de Laurent Gerra du 25 juin 2019

Ce mardi, Laurent Gerra a imité Michel Chevalet, Pascal Praud, Alain Juppé ainsi que Jean Lassalle.

Laurent Gerra - Laurent Gerra Laurent Gerra iTunes RSS
>
La chronique de Laurent Gerra du 25 juin 2019 Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : Laurent Gerra/RTL | Date : La page de l'émission
Laurent Gerra
Laurent Gerra et Jade

La canicule sévit partout en France avec des températures record pour un mois de juin. Invité par mademoiselle Jade, Michel Chevalet nous explique ce phénomène : "Alors comment ça marche ? C’est très simple, elle se déclenche quand une masse d’air chaude en provenance du Sahara s’installe sur la France en bloquant les masses d’air froides océaniques". Une explication que conteste virilement Pascal Praud: "Il n’y a pas de canicule en ce moment en France. [...] D’ailleurs j’ai un peu froid. Faut-il rallumer le chauffage ? Je pose la question au 32 10". Contrarié, Michel Chevalet n'hésite pas à répliquer : "La démonstration est éloquente : en situation de canicule, il est important de se protéger du soleil pour ne pas perdre la boule et se mettre à raconter n’importe quoi".

Cette période de fortes chaleurs, si elle a le don d'en énerver plus d'un, peut également en arranger d'autres et notamment l'ancien maire de Bordeaux Alain Juppé, satisfait de la mesure d'Agnès Buzyn qui vise à s’occuper davantage des retraités pendant la canicule. "Moi, je suis encore jeune dans ma tête et dans mon corps. Mais le Conseil Constitutionnel où je siège, ça sent plus la naphtaline que le déodorant Brut de Fabergé, si tu vois ce que je veux dire". Avec Laurent Fabius, il aide tous les membres du Conseil à résister aux fortes températures : "On les a installe à l’ombre et on leur a met à tous un bob sur la tête. Giscard a un peu fait la gueule au début parce que j’avais que des restes de la campagne de Chirac en 81"

La diffusion par l’association de défense des animaux L214 d’une vidéo montrant des vaches à qui l’on a implanté un hublot dans l’estomac a beaucoup fait réagir les élus et les
agriculteurs, Jean Lassalle en tête. "C’est surtout Marguerite, ma laitière qui a été choquée en regardant les informations à la télévision. Une bouse, une bouse énorme qu'elle m’a fait sur le canapé. Et à la traite du soir, elle a fait pipi dans le seau. Et elle pleurait comme une vache" regrette l'ancien candidat à l'élection présidentielle. Alors que les responsables de ce laboratoire expliquent que les hublots permettent d’étudier les émissions de méthane
générées par la digestion des vaches, Jean Lassalle estime "qu'il faut laisser les vaches
péter ! Si je suis élu en 2022, j’autoriserai tous les types de prouts dans l’étable : le sournois, la sifflette, la mitraillette, la corne de brume, le pet au jus" soutient-il avec conviction.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Humour Laurent GERRA Michel Chevalet
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants