1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. La chronique de Laurent Gerra du 21 juin 2019
1 min de lecture

La chronique de Laurent Gerra du 21 juin 2019

Ce vendredi, Laurent Gerra a imité Guy Bedos, Valéry Giscard d'Estaing ainsi que Jack Lang. "Ils m'ont pris pour un has-been, un ringard", déclare-t-il.

La chronique de Laurent Gerra du 26 juin 2019
La chronique de Laurent Gerra du 26 juin 2019
Crédit : dailymotion
La chronique de Laurent Gerra du 21 juin 2019
00:07:00
Laurent Gerra & Jade - édité par Quentin Marchal

Comme chaque année, le 21 juin laisse place à la fête de la musique. Un événement qui ne plaît guère à Guy Bedos, en pleine période de Coupe du monde féminine : "Cela fait des semaines que je ne dors plus. Pas moyen de roupiller avec ses voisins qui crient à chaque passe décisive et ses c*** qui klaxonnent à chaque penalty j'en peux plus".

Cerise sur le gâteau, l'humoriste devrait également faire face à la fête de la musique avec ses "folkieux de m**** qui vont s'installer sous les fenêtres toute la nuit. Ils vont massacrer Bob Dylan et Francis Cabrel". "Je ne vais pas fermer l’œil de la nuit", regrette t-il avec amertume.

Durant la Coupe du Monde féminine, Valéry Giscard d'Estaing se plaint auprès de mademoiselle Jade de son impact sur les programmes télévisées : "On nous déprogramme toutes nos séries : Louis la Brocante, Sauveur Giordano et Julie Lescot. Heureusement qu'il nous reste Equidia Life, Kto et Télé Breizh". L'ancien président de la République a pourtant déjà pratiqué le football et se remémore ses souvenirs : "C'était le 4 juin 1973 à Chamalières. En tant que maire, j'avais organisé un match. Il y avait Marlène Jobert qui était un peu la mascotte de notre équipe et à la dernière minute, j'ai égalisé sur penalty".

Jack Lang était invité par mademoiselle Jade pour lui faire part de son énervement et du fait qu'il "ne lui arrive rien". L'ancien ministre de la Culture regrette que "cela fait des mois qu'on ne parle plus de lui". Il s'estime négligé par les politiques mais aussi les journalistes qui le "méprisent" selon lui. "Ils m'ont pris pour un has-been, un ringard et dès ce soir, ma vengeance sera terrible". Grâce à la fête de la musique, dont il "reste le créateur et le maître", Jack Lang prévoit de "se déchaîner" grâce aux nombreux événements organisés.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.

</