1 min de lecture Vidéo

La chronique de Laurent Gerra du mardi 20 novembre

Ce mardi 20 novembre, Laurent Gerra imite successivement Renaud, Francis Cabrel, François Bayrou, Gérard Collomb, DSK, François Hollande et Stéphane Bern.

Laurent Gerra - Laurent Gerra Laurent Gerra iTunes RSS
>
La chronique de Laurent Gerra du 20 novembre 2018 Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Laurent Gerra
Laurent Gerra

L’arrestation de Carlos Ghosn a suscité une vive émotion chez notre ami le chanteur Renaud, qui envisage de consacrer quelques-unes de ses chansons au grand patron de Renault-Nissan dans un opus intitulé Renaud chante Renault, un album sans concessions. "C’est pas Ghosn qui prend les yens, c’est les jaunes qui prennent Ghosn" ou "Carlos, mon boss, mon patron mon salaud, t’as du pognon au chaud, Carlos", entonne-t-il.

Le mouvement des gilets jaunes semble devoir s’installer dans la durée. Nos correspondants permettent de faire le point sur cette mobilisation nationale partout en France. Dans le Sud-Ouest d'abord, avec Francis Cabrel. "Sur la rocade, tout était bloqué. C’était tellement, tellement le bordel. (...) Il m’ont jeté des cailloux (...) alors je suis allé dormir chez la dame en gilet jaune." François Bayrou, lui aussi, a pris des mesures drastiques... Mais il semblerait qu'il ait confondu "gilets jaunes" et pères Noël. À Lyon, "il n’y a pas de gilets jaunes mais des gilets gones, aux couleurs de…Lyon", se félicite Gérard Collomb.

Après quatre semaines d’instruction et de débats acharnés, Georges Tron a finalement été acquitté dans son procès pour viol. "Je voudrais féliciter l’avocat de Mister Tron… "Congratulations" Éric Dupont-Moretti pour avoir su rétablir ze truth - la vérité - face aux calomnies des hordes féministes qui ont injustement accablé un honnête réflexologue plantaire", lance Dominique Strauss-Kahn.

Nos confrères du Figaro ont révélé que l’ancien président de la République François Hollande vient d’acheter une maison à Tulle, son nouveau fief politique. Notre ami Stéphane Bern nous en fait faire la visite. "Prenez les patins, je viens de passer la serpillière", lui demande l'ancien dirigeant en ouvrant la porte, avant une visite haute en couleurs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants