1 min de lecture Humour

La chronique de Laurent Gerra du lundi 19 novembre

Ce lundi 19 novembre, Laurent Gerra a successivement imité Chevallier et Laspalès, les Macron, Marine Le Pen et Valéry Giscard d'Estaing.

Laurent Gerra - Laurent Gerra Laurent Gerra iTunes RSS
>
La chronique de Laurent Gerra du 19 novembre 2018 Crédit Image : Romain Boé | Crédit Média : RTL | Date : La page de l'émission
Laurent Gerra
Laurent Gerra

La journée de blocage du samedi 17 novembre a généré de nombreuses tensions entre les gilets jaunes et les anti-gilets jaunes, à l'instar du duo comique Chevallier et Laspalès qui s'est divisé sur la question. "Vous vous habillez comme vous voulez monsieur, mais moi ce que je veux, c’est sortir de Pontarlier pour aller à Longcochon", lance le premier à son compère. "Je ne vais quand même pas traverser Crouzet-Migette et Salins-les-Bains pour aller à Longcochon !"

Tandis qu’Emmanuel Macron fait face à une crise sans précédent, la popularité de son épouse, elle, est au plus haut. L’Express fait d’ailleurs sa Une avec la première dame, louant le rôle positif qu’elle aurait auprès du président. À l’Élysée, pendant que le chef de l'État écoute J’pète les plombs de Disiz la Peste, la Première dame, elle, se réjouit de l'article qui lui est consacré dans l'hebdomadaire.

Marine Le Pen a enfilé un gilet jaune. "J’ai moi-même bloqué tous les accès à Montretout ! C’est plus Montretout, c’est montre rien !", se félicite-t-elle. "J’ai pioché dans la collection de véhicules anciens de papa et croyez-moi, l’opération escargot derrière notre char Panzer, ça avait de la gueule." Forte du succès de ce mouvement de protestation, la cheffe du Rassemblement national annonce : "Je vais rebaptiser mon mouvement Bleu Marine. Il s’appellera désormais le mouvement Jaune Marine".

L’appel à la mobilisation des gilets jaunes a été suivi aux quatre coins de l’Hexagone et même au centre, et notamment en Auvergne. Valéry Giscard d’Estaing se fait maintenant appeler Vulcania63, son pseudo sur les réseaux sociaux et sur Tinder. "C’est pour une question d’anonymat, je tiens pas à me faire gauler par Anne-Aymone, vous me comprenez."
Il soutient le mouvement des "gilets jaunes". "Du temps de Raymond Barre, on n’avait pas d’pétrole mais au moins on avait des idées !", dit-il. L'ancien président a même composé une chanson, qu'il accompagne lui-même à l'accordéon.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Humour Emmanuel Macron Valéry Giscard d'Estaing
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants