1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Vénissieux : un proviseur et un CPE jetés à terre et recouverts d'essence
1 min de lecture

Vénissieux : un proviseur et un CPE jetés à terre et recouverts d'essence

Alors que plusieurs établissements d'enseignement secondaire sont bloqués partout en France, des incidents violents ont été enregistrés, notamment à Vénissieux près de Lyon.

Vénissieux, au sud de Lyon
Vénissieux, au sud de Lyon
Crédit : RTL
BEGOT 245300
Amandine Bégot
Animateur

Pendant que les "gilets jaunes" préparent leur acte 4, les syndicats de lycéens appellent eux, à manifester dès ce vendredi 7 décembre. Depuis hier, plusieurs établissements ont d'ores et déjà annoncé qu'ils resteraient fermés. Gabriel Attal, secrétaire d'État à la jeunesse, appelle au calme au micro de RTL. "On a eu par exemple à Vénissieux un proviseur et un CPE jetés à terre et recouverts d'essence", explique -t-il. 

Et de renchérir : "C'est des situations de très grande violence qu'évidemment, je dénonce et j'appelle vraiment à l'apaisement et j'appelle les jeunes à se protéger et à ne pas se mêler à des casseurs qui viennent pour casser et pour attaquer." Jeudi 6 décembre, environ 280 lycées et collèges de France ont été perturbés par des manifestants, dont 45 bloqués par des élèves. 

Plusieurs incidents ont été enregistrés tout au long de cette journée de mobilisation, qui a conduit à 700 interpellations au total. À Mantes-la-Jolie, 153 jeunes ont été arrêtés lors d'une interpellation impressionnante, pour "participation à un attroupement armé". Ce vendredi, dès les premières heures de la journée, de nombreux établissements scolaires étaient toujours perturbés.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/