2 min de lecture Cyclisme

Vélo : pourquoi est-il de plus en plus compliqué d'en acheter un ?

ÉCLAIRAGE - Depuis le déconfinement, les ventes de vélos en France et dans le monde ont très nettement augmenté, et les fabricants peinent à produire les quantités demandées. Plusieurs modèles sont par conséquents indisponibles.

Une femme à vélo portant un masque
Une femme à vélo portant un masque Crédit : MARIO TAMA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Victor
Victor Goury-Laffont Journaliste

Des stocks limités, des temps d'attente allongés ... Victime de son succès, le vélo devient une denrée rare, avec un succès décuplé par la crise du coronavirus. Fabricants et vendeurs peinent à répondre à cette nouvelle demande.

"Le boom du vélo est réel. C'est un constat global", confirme Décathlon, contacté par RTL.fr. L'entreprise explique ce succès par "le beau temps, la crainte de prendre les transports en communs, les ponts du mois de mai et les vacances estivales", ainsi que l'aménagement de pistes cyclables temporaires depuis le déconfinement.

Plusieurs indicateurs confirment le regain d'intérêt pour ces deux-roues. Entre février et juillet, la recherche d'itinéraires en vélo a augmenté de 69% sur Google Maps, a annoncé l'entreprise américaine. Une étude de la société japonaise Shimano montre par ailleurs que 17% des Européens envisagent de s'acheter un vélo à assistance électrique (VAE) dans l'année à venir.

Par conséquent, la production de vélos se retrouve "en flux tendu", qu'il s'agisse de vélos électriques, de vélos de route, de VTT ou de vélos pour enfants. Les indisponibilités et ruptures de stocks deviennent fréquentes, malgré une "capacité de production et d'assemblage accentuée sur les produits les plus plébiscités."

L'occasion, une solution ?

À lire aussi
Un gendarme (illustration) trafic routier
Sécurité routière : la mortalité a baissé de 11,3%, sauf pour les cyclistes

Le phénomène est international : le New York Times rapporte que Giant, le plus grand fabricant de vélos au monde situé en Taiwan, n'arrive plus non plus à répondre à la demande des acheteurs, amplifiant le début de pénurie. 
Pour éviter l'attente, certains acheteurs se tournent vers le marché de l’occasion. Une solution possible, même si Décathlon note que la demande est également forte dans ce secteur, et que des ruptures de stocks sont aussi constatées.

L'occasion présente d'autres avantages. Le prix moyen d'un vélo neuf est, selon la fédération Union Sport & Cycle, de 566 euros. Une valeur qui a augmenté de 15% entre 2019 et 2020, tirée vers le haut par la popularité des vélos électriques qui sont vendus plus chers. En cas de pépin, une aide financière existe pour la réparation. La prime "coup de pouce vélo" a été mise en place après le déconfinement, et offre une aide de 50 euros pour faire réparer son vélo. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cyclisme Coronavirus Vélo
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants