2 min de lecture Météo

Vague de froid : MSF se lance dans la mise à l'abri de migrants

Face à la vague de froid qui sévit à Paris, l'association Médecins Sans Frontières décide de se lancer dans la mise à l'abri temporaire des migrants

Un campement de migrants installé sur la place Stalingrad à Paris
Un campement de migrants installé sur la place Stalingrad à Paris
Valentine De Brye
et AFP

C'est une première pour MSF. L'association Médecins Sans Frontières s'est lancée dans la mise à l'abri de migrants errant dans Paris. La coordinatrice de programmes migrants à MSF a annoncé à l'AFP que "dix personnes migrantes, dont sept mineurs ont été prises en charge mardi soir et envoyées vers des hôtels" ainsi qu'une trentaine pourraient l'être mercredi" 18 janvier.

Une "expérience temporaire" qui survient "pendant la période de grand froid" et pendant laquelle l'ONG a bloqué "une soixantaine de lits" dans trois hôtels "pour une dizaine de jours". Médecins Sans Frontières a d'ores et déjà annoncé qu'il s'agissait d'une mise en place temporaire ne visant pas à se substituer aux dispositifs existants. La coordinatrice de programmes migrants à MSF a assuré venir "en support pour aider au maximum et il ne s'agit pas de déstabiliser le système" ajoutant qu'elle refuse toute idée de "polémique".

Le dispositif devrait perdurer pendant toute la vague de froid

Concrètement, MSF trouve et finance les chambres d'hôtels tandis que l'accueil est confié à l'association Utopia56. Les migrants sont hébergés en urgence "mais l'idée est que le lendemain matin, ils quittent l'hôtel pour rejoindre le dispositif" d'accueil des migrants, installé porte de la Chapelle, dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Trois hôtels situés à Saint-Denis et dans le XVIIIe arrondissement ont désormais bloqué leurs chambres à cet effet.

Ce dispositif sera également reconduit ce mercredi 18 janvier et Emmaüs a proposé de continuer ce mouvement le temps que perdure la période de grand froid. Mardi 17 janvier, alors que les températures étaient négatives, le centre de pré-accueil avait installé une soixantaine de lits supplémentaires, le centre pouvant déjà accueillir 400 places. 

À lire aussi
Un glissement de terrain a emporté 8 maisons dans la mer en Norvège, le 3 juin 2020 faits divers
VIDÉO - Norvège : huit maisons entraînées dans la mer après un glissement de terrain

C'est la première fois que MSF, acteur majeur de l'aide humanitaire internationale se lance dans ce type d'opérations. Début janvier, elle avait déjà dénoncé "la systématisation des violences policières" envers les migrants à Paris et notamment la suppression de leur couverture en période de grand froid.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Météo Migrants Médecine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants